Dans une usine de transformation de pangasius à Can Tho. Photo : qdnd.vn

Hanoï (VNA) – Cette année, le secteur aquacole du Vietnam table sur une production de 7,98 millions de tonnes et des exportations à hauteur de 10 milliards de dollars, soit une hausse de 11,1% sur un an.

Selon plusieurs spécialistes, ces objectifs sont raisonnables vu le rétablissement de l’économie mondiale. En outre, l’entrée en vigueur de l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) et la signature prochaine de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) devraient favoriser les échanges commerciaux. Par ailleurs, la diminution des taxes antidumping appliquées par les Etats-Unis sur les poissons « tra » (pangasius) et sur les crevettes en provenance du Vietnam est une autre condition favorable aux exportations vietnamiennes.

Ce qui importe, c’est que les entreprises vietnamiennes doivent améliorer la qualité de leurs produits, selon Nguyen Hoai Nam, secrétaire général adjoint de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

En outre, le secteur aquacole doit continuer de concentrer ses efforts pour que l’UE retire son « carton jaune » et pour promouvoir davantage le développement durable.

En 2018, les exportations de produits aquatiques ont rapporté au Vietnam 9 milliards de dollars, soit une hausse annuelle de 8,4%. C’était aussi l’année dernière que les pangasius ont établi un record avec des exportations à hauteur de 2,3 milliards de dollars. -VNA