Hanoi (VNA) - Les ministres des Finances de l’APEC se pencheront sur quatre priorités de coopération en 2017 lors de leur 24e conférence et des réunions connexes prévues du 19 au 21 octobre à Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).

Le chef du Département des relations internationales du ministère des Finances et président de la conférence des hauts officiels financiers de l’APEC (SFOM), Vu Nhu Thang. Photo : VNA

Il s’agit des investissements à long terme dans les infrastructures, de l’érosion de la base d’imposition et du transfert de bénéfices (BEPS), du financement et de l’assurance contre les risques de catastrophe (DRFI), et des finances inclusives, selon le Département des relations internationales du ministère des Finances.

Le chef dudit département et président de la conférence des hauts officiels financiers de l’APEC (SFOM), Vu Nhu Thang, a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) que les ministres devraient approuver les propositions sur l’encouragement du secteur privé à investir dans les infrastructures.

Les ministres discuteront des mesures pour accélérer le projet de BEPS pour la prévention de l’évasion fiscale, encourager les solutions financières à la gestion des risques de catastrophe, et accroître l’accès aux services financiers pour les entreprises et populations dans les régions rurales, a-t-il indiqué.

Ils se pencheront également sur la macroéconomie et les finances régionales et mondiales, examineront les progrès de la coopération financière et mettront à jour la mise en œuvre du Plan d’action de Cebu (CAP) visant à construire une communauté de l’APEC qui soit, du point de vue financier, plus intégrée, transparente, résiliente et branchée.

Les ministres procédéront à un dialogue avec le Conseil consultatif des gens d’affaires de l’APEC 2017 (ABAC) et les dirigeants des grandes entreprises et des groupes de la région, a dévoilé Vu Nhu Thang.

Le responsable a fait savoir que l’orientation à long terme de la coopération financière de l’APEC vers 2025 est prévue dans le Plan d’action de Cebu (CAP), qui a été adoptée par les ministres des Finances de l’APEC aux Philippines en 2015.

Ce plan repose sur quatre piliers principaux, à savoir la promotion de l’intégration financière, les réformes fiscales et la transparence, l’amélioration de la résilience financière et l’accélération du développement et du financement des infrastructures.

Le Vietnam a cherché des opportunités de coopération financière dans d’autres économies membres de l’APEC, et facilité le commerce non seulement dans les forums bilatéraux mais aussi multilatéraux, même dans le cadre des accords de libre-échange, a-t-il poursuivi.

Le pays s’est également engagé à ouvrir le marché des services financiers au sein de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), l’ASEAN et l’OMC (Organisation mondiale du commerce).

Le Vietnam a activement coopéré avec les économies membres de l’APEC en matière de fiscalité, de douanes et d’accords de coopération financière, a-t-il ajouté, notant que le pays a signé 76 accords de double imposition, y compris ceux conclus avec des économies membres de l’APEC.

Établi en 1989 pour améliorer la croissance économique et la prospérité pour la région et pour renforcer la communauté Asie-Pacifique, l’APEC compte 21 économies membres, lesquels représentent près de 60% du PIB mondial et environ 47% du commerce mondial.

Le Vietnam est devenu membre de l’APEC en 1998. Le pays a organisé avec succès l’APEC 14 en 2006, qui a adopté la Déclaration de Hanoi pour la mise en œuvre des objectifs de Bogor et améliorer la coopération au sein de l’APEC. – VNA