Hanoi, 12 décembre (VNA) - Dix ans après celle gagnée face à la Thaïlande au Championnat d’Asie du Sud-Est de football - AFF Suzuki Cup 2008, le Vietnam est de nouveau en finale. Des festivités ont eu lieu dans tout le pays pour célébrer la performance des "Étoiles jaunes". Rendez-vous ce soir à 19h45' (heure du Vietnam)!

Des millions de Vietnamiens sont descendus dans les rues pour fêter la qualification du Onze national pour la finale de l’AFF Suzuki Cup 2018.
Photo: Quang Quyêt/VNA/CVN


Jeudi 6 décembre. Une nouvelle soirée de liesse pour tous les fans de foot du Vietnam. Au stade national de My Dinh, à Hanoï, la sélection nationale a battu celle des Philippines 2-1 lors du match retour des demi-finales de l’AFF Suzuki Cup 2018. Score identique au match aller, disputé quatre jours auparavant (2 décembre) à Bacolod. Une splendide performance qui permet au Onze national d’être qualifié pour la finale. Une très grande fête aussi pour les supporters vietnamiens qui attendaient cela depuis 2008, année du premier triomphe au plus important tournoi de la région, resté sans suite jusqu’à ce jour.

Vuvuzelas, pétards, fumigènes et sauts de joie. Partout dans le pays, une foule immense et euphorique a célébré avec exaltation la victoire de l’équipe nationale de football. Des millions de supporters, vietnamiens et touristes étrangers de passage, ont envahi les principales artères des grandes villes. Du Nord au Sud, dans le Centre, Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang…, le pays tout entier s’est laissé aller à une jubilation à la hauteur de l’événement. Les centres-villes ont été envahis par une déferlante de milliers de motos et de centaines de voitures. À bord, des millions de supporters exultant de joie et portant des tee-shirts, banderoles… aux couleurs nationales, rouge et or. Les drapeaux sont arborés, les slogans scandés: "J’aime le Vietnam", "On est les champions", "Allez le Vietnam!"… Et ce, jusqu’à minuit.

Vent de folie

Une foule en liesse à Hanoï, après la victoire du Vietnam en demi-finale de l’AFF Suzuki Cup.
Photo: VNA/CVN

 

"Je suis passé par toutes les émotions durant ce match, a confié Nguyên Ba Nguyên, 37 ans, domicilié dans l’arrondissement de Long Biên, à Hanoï. D’abord, l’inquiétude lorsque des footballeurs philippins ont eu des comportements antisportifs parce que quatre jours auparavant, ils se sont inclinés sur le même score lors du match aller tenu à Bacolod. Mais avec les deux buts du milieu de terrain Quang Hai et de l’attaquant Công Phuong, j’ai chaviré de bonheur. Désormais, j’attends la finale contre la Malaisie avec impatience".

"C’est inimaginable! Après un match aussi stressant et intense, les efforts de toute l’équipe ont été récompensés à leur juste valeur. J’espère que le Onze national pourra rééditer sa performance d’il y a dix ans, en remportant l’AFF Suzuki Cup 2018", s’est réjoui Nguyên Van Hùng, 56 ans, domicilié dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm, toujours à Hanoï.

Les rues n’avaient pas l’apanage de cette ambiance de folie. Facebook était lui aussi inondé de rouge et de jaune, d’images de foules immenses fêtant la prouesse dans l’allégresse. Beaucoup ont même partagé des vidéos en direct, changé la photo de leur profil avec un drapeau national ou l’image de leur(s) joueur(s) préféré(s). D’autres ont créé des photos humoristiques pour décrire le déroulement du match et l’atmosphère de cet exploit.  

Larmes de joie

Des hommes aux femmes, des plus jeunes aux plus vieux, tous ont exprimé leur immense bonheur et salué l’entraîneur Park Hang-seo qui, selon eux, a su conduire ses poulains à la gloire. Pour ce triomphe du collectif, l’hommage est bien sûr rendu d’abord au coach sud-coréen, porteur de l’état d’esprit vietnamien, mais aussi à chaque joueur pour ses efforts inlassables, autant dans l’entraînement rigoureux que dans les actions sur le terrain.

La joie du milieu de terrain Nguyên Quang Hai (numéro 19) et de l'attaquant Phan Van Duc après le premier but contre les Philippines.
Photo: Zing.vn/CVN


Bùi Thi Hiên, mère de l’attaquant Phan Van Duc, 22 ans, étoile montante de la sélection nationale, n’a pas caché son émotion lors de sa rencontre éclair avec son fils, le matin, avant le match décisif de la demi-finale de la soirée. "En voyant son bras enflé, mon cœur se tord", a-t-elle confié.

Vu Thi Nu, mère du défenseur Doàn Van Hâu, 19 ans, le benjamin de l’équipe, était présente au stade de My Dình lors de ce match. Son regard rempli d’affection et de fierté envers son fils à la sortie du tunnel d’accès au terrain avec ses coéquipiers a été immortalisé par l’objectif de nombreux photographes professionnels qui étaient présents ce jour-là.

Après que le milieu de terrain Nguyên Quang Hai, 21 ans, a ouvert le score à la 83e minute, au stade de My Dinh, la mer de supporters vietnamiens a explosé de joie, tandis que ses parents ont pleuré silencieusement. "Nous aurions voulu juste descendre immédiatement sur le terrain pour le prendre dans nos bras", a confié son père, Nguyên Quang Thuân.

L’entraîneur Park Hang-seo lors de la conférence de presse tenue le 6 décembre après le match retour des demi-finales de l'AFF Suzuki Cup.
Photo: CTV/CVN

"Après dix ans d’attente, nous sommes de nouveau en finale de l’AFF Suzuki Cup. Cette victoire est réservée à nos supporters, qui nous ont soutenus jusqu’à la fin. Je voudrais aussi remercier les footballeurs qui ont joué de façon magnifique", a déclaré Park Hang-seo lors de la conférence de presse d’après match.

Favoris pour la finale

De son côté, l’entraîneur de l’équipe nationale des Philippines, le Suédois Sven-Goran Eriksson, a déclaré que le Vietnam méritait de gagner ce match et avait de bonnes chances de remporter la coupe.

"Félicitations au Vietnam parce qu’il a très bien joué aujourd’hui! Les prochaines rencontres contre la Malaisie seront de bons matchs. Bonne chance au Vietnam en  finale! Votre équipe est favorite pour le titre de champion", a-t-il dit.

La victoire du Onze national a été saluée par des médias internationaux. Le journal en ligne FOX Sports Asia a publié un article intitulé "AFF Suzuki Cup 2018: le Vietnam met fin aux espoirs des Philippines".

Le journal Sports Seoul a également exprimé ses impressions devant la performance vietnamienne: "Sur le terrain de My Dinh, les Vietnamiens ont laissé le ballon à leurs adversaires pendant une grande partie du match, mais le jeu était toujours sous leur contrôle. Pendant ce temps, l’équipe  des Philippines a abordé le match avec un style nordique, intense. Ils ont fait de gros efforts, mais le Vietnam a réagi calmement".

Partageant le même point de vue, le journal Sport Talk Korea a écrit: "Le Vietnam a avancé des joueurs forts techniquement. Tandis que les Philippines ont étiré le match pour profiter de leur forme physique. L’équilibre ne s’est effondré que lorsque les Philippines ont montré un déclin physique, facteur le plus important lors des matchs intenses". - CVN/VNA