Hanoi (VNA) – Les mesures propres à accélérer la restructuration agricole, le règlement des dettes ​résultant de la construction d​'infrastructures dans le cadre de l’édification d'une Nouvelle ruralité, ​l'ajustement des critères de l’édification ​d'une Nouvelle ruralité … sont ​à l'ordre du jour de la séance du 4 novembre de la 2e session de la ​XIVe législature de l'Assemblée nationale.

Les députés ont discuté vendredi matin du rapport de bilan ​de la mise en œuvre du programme d’édification d'une Nouvelle ruralité pour la période 2010-2015, en relation avec la restructuration de l'agriculture nationale.

Ils ont estimé que le processus de restructuration s’avérait lent en raison de plusieurs difficultés constituant de véritables défis, au rang desquels le manque de financement.

Le député Nguyên Tuân Anh de la province de Binh Phuoc (Sud) a demandé au gouvernement de soutenir les localités en difficulté. De plus, les localités doivent coo​pérer au maximum avec ​les ​spécialistes dans l'élaboration de projets en matière de restructuration agricole en adéquation avec les conditions locales.

Le député Nguyên Quôc Binh de Hanoi a estimé que la restructuration était un changement de mode de production agricole, c’est pourquoi il faudrait ​élaborer des mécanismes, des politiques et des textes afin d'attirer davantage l'investissement dans le ​secteur de l'agriculture, ​tout en engageant l’actionnarisation des entreprises agricoles du secteur public.

Encourageant la participation de toute la société à l’édification d'une Nouvelle ruralité, les législateurs ont demandé aux localités de mener de façon ouverte et transparente les ​tâches relevant de la Nouvelle ruralité en vue de mieux mobiliser des capitaux.

Le député Bê Minh Duc de la province de Cao Bang. Photo VNA

 

Pour définir des critères ​d'une Nouvelle ruralité conform​es à la réalité, le député Lai Xuân Môn de la province de Bac Lieu a proposé au gouvernement ​de les étudier plus particulièrement sous l'angle de leur faisabilité.

L’édification​ d'une Nouvelle ruralité doit ​aboutir à un nouveau mode de production et de subsistance ​afin que les agriculteurs fasse valoir leur rôle en la matière.

Dans le programme d’édification ​d'une Nouvelle ruralité, les députés ont estimé qu’il faudrait se concentrer sur l’amélioration du niveau de vie et l’augmentation des revenus de la population, selon la députée Tôn Ngoc Hanh, de la province de Binh Phuoc.

Au 31 décembre 2015, le pays recensait 1.526 communes satisfaisant les critères de la Nouvelle ruralité. Le taux de foyers démunis ​en zone rurale est passé de 17,4 % en 2011 à 8,2 % en 2015.

Pour la période 2010-2015, le pays a mobilisé environ 851.380 milliards de dôngs. L’Assemblée nationale a affecté 15.000 milliards de dôngs issus des émissions d'obligations gouvernementales au programme national cible d’édification d'une Nouvelle ruralité pour la période 2014-2016. -VNA