Son La (VNA) – Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.
 
Le village H'mông de Hua Tat, du district de Vân Hô, province de Son La (Nord). Photo : CVN
 
Le village de Hua Tat se situe le long de Nationale N°6. «La tradition d'accueil des étrangers à Hua Tat s'annonce dès l’entrée du village. Quelques enfants sont venus me voir parce que je porte un appareil photo. Peut-être souhaitaient-ils prendre des photos avec moi, une touriste étrangère», a confié Patricia Clegg, une touriste française.

Hua Tat a été aménagé en 1940. À l’époque, il comptait seulement une dizaine de foyers. Actuellement, ils sont près de 140, dont plus de 90% de l’ethnie minoritaire H’mông.
 
Des traditions presque intactes

Hua Tat a su conserver presque intacte la culture traditionnelle des H’mông. Il semble à l’écart du processus de modernisation et d’urbanisation qui n’épargne aucun village, plus bas, dans la plaine.

La plupart des maisons sont de style traditionnel, de plain-pied et en bois. Aux alentours, les habitants cultivent choux, pruniers, pêchers, et élèvent poules et cochons qui se promènent en toute liberté.
 
Des jeunes H’mông décortiquent du maïs. Photo : CVN
 
Les familles y préservent des métiers traditionnels comme préparation d’alcool de maïs, brocatelle ou ferronnerie. Les touristes peuvent voir sur place des forges artisanales, des pilons destinés à décortiquer le maïs. S’ils le souhaitent, ils peuvent forger eux-mêmes un couteau, le propriétaire des lieux les aidera bien volontiers.

En particulier, chaque famille a des khèn (sorte d’orgue à bouche) et un pilon destiné à faire les bánh dày (gâteaux de riz pilé de forme ronde symbolisant le Ciel). Les membres de la famille sont aussi prêts à jouer quelques morceaux musicaux traditionnels pour épater les visiteurs.
 
«Quelle merveille ! Les habitants sont si hospitaliers. Ils sont prêts à aider les touristes, surtout les étrangers, à mieux comprendre la culture H’mông. J’adore voir les femmes broder des motifs multicolores et écouter des airs de khèn», s’est réjoui Kim Yong Hyun, un touriste sud-coréen.
 
Participer à des jeux traditionnels avec les habitants locaux est une expérience enrichissante pour les touristes. Photo : CVN

Chaque année, les H’mông organisent deux grandes fêtes : le Têt nguyên đán (un mois avant le Têt nguyên đán des Kinh, l'ethnie majoritaire) et la Fête de l’indépendance (2 septembre). À cette occasion, ils portent leurs plus beaux atours. Si vous venez à Hua Tat à ces occasions, vous pourrez participer à diverses activités dont des jeux traditionnels comme le lancer de pao ou le tir à la corde… Vous pourrez également assister à des danses au son du khèn.
 
Le village de Hua Tat peut se visiter en toutes saisons. Que ce soit au printemps, en été, en automne ou en hiver, vous découvrirez des paysages à couper le souffle et rencontrerez des habitants très hospitaliers qui seront très heureux de vous faire découvrir certaines facettes de leur culture. Dépaysement et bouffé d’oxygène garantis ! – CVN/VNA