Dans la province de Ninh Binh, à 100 km au Sud de Hanoi, des vers anciens sont accrochés aux falaises d’un mont isolé. Ni plus ni moins qu’un recueil de poèmes gravés dans la roche, dont plusieurs composés par des personnages historiques.

Dominant la confluence des rivières Day et Vân, au cœur de la ville de Ninh Binh (Nord), Non Nuoc (littéralement «montagne et eau») est surnommée la «montagne de la poésie». Cela, tant au sens figuré qu’au sens propre. Un site naturel magnifique qui doit son originalité aux vers gravés sur ses flancs.

Vu de loin, Non Nuoc a la forme, selon les locaux qui ont de l’imagination, d’un «oiseau prenant un bain dans la rivière». D’ailleurs, autrefois, elle se nommait «Duc Thuy Son» (Montagne de l’oiseau qui se baigne). La tradition veut que ce mont de 100 m de haut fut il y a bien longtemps entièrement entouré par la mer. Avec le temps, les vagues ont érodé la roche, perçant au pied de la montagne un abri sous roche.

«Poèmes rocheux»