Hanoi (VNA) - L’année dernière, les exportations vietnamiennes ont dépassé pour la première fois le cap des 200 milliards de dollars (212 milliards exactement) contre 176 milliards en 2016.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, la valeur des échanges commerciaux du Vietnam a franchi en décembre 2017 le cap des 400 milliards de dollars, contre 100 milliards il y a dix ans.

Cette performance résulte d’une part de la signature des accords de libre-échange avec la République de Corée, l’Union douanière Asie-Europe, l’ASEAN…, et d’autre part des importantes exportations de produits agricoles et aquatiques, de l’industrie manufacturière, ainsi que des prestations de commerce et de services.

Les produits aquatiques sont entre autres articles exportés phares du Vietnam. Photo : VNA

En effet, le Vietnam a élargi ses débouchés et établi des relations avec plus de 200 partenaires commerciaux. Et depuis son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) début 2007, il affiche un excédent commercial. En 2017, le solde de sa balance commerciale a été positif de trois milliards de dollars, contribuant à stabiliser l’économie nationale et le taux de change ainsi qu’à maîtriser l’inflation. L’entrée en vigueur des accords de libre-échange ASEAN - Chine et Vietnam - République de Corée a très largement profité à la filière textile qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de dollars avec la Chine et la République de Corée en 2017. Un record.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce s’est efforcé d’accélérer la restructuration des entreprises publiques, notamment des groupes et compagnies générales dans les secteurs phares. Dans l’avenir, il continuera à appliquer ses mesures comme la réforme administrative, l’amélioration de l’efficacité de la gestion, la garantie d’une concurrence loyale, la protection des intérêts des producteurs des secteurs de l’acier, de l’automobile, des engrais, des produits chimiques… au service des exportations.

Quatre marchés de pointe

Le Vietnam commerce avec plus de 200 pays et territoires, dont quatre constituent ses marchés clés avec plus de 20 milliards de dollars d’exportations chacun, à savoir la Chine, la République de Corée, les États-Unis et le Japon.

La Chine occupe le premier rang avec 83,5 milliards de dollars d’import-export (31 milliards d’exportations contre 52,5 mil-liards d’importations).

La République de Corée a dépassé les États-Unis pour devenir le 2e partenaire commercial du Vietnam, avec plus de 56 milliards de dollars d’import-export. Les États-Unis ont ainsi glissé à la 3e position (46,4 milliards de dollars d’échanges commerciaux), suivis du Japon (30,2 milliards). Des chiffres à mettre toutefois en perspective, le Vietnam affichant un excédent commercial avec les États-Unis et le Japon mais étant en déficit avec le Japon et surtout la Chine.

Les entreprises exportatrices de meubles ont profité de la politique anti-dumping appliquée par les États-Unis sur les meubles chinois pour conquérir le marché américain. Photo : VNA

Pour le ministère de l’Industrie et du Commerce, la progression des exportations nationales s’explique par la hausse des ventes de téléphones mobiles et de ses accessoires (39 milliards de dollars de chiffre d’affaires), du textile (25 milliards) et des produits électroniques (22 milliards). Les meubles, les fruits et légumes ou encore les produits aquatiques ont également tiré leur épingle du jeu et les chiffres ont progressé tant en volume qu’en valeur.

Les exportations de fruits et légumes ont fortement progressé pour atteindre 3,16 milliards de dollars fin novembre 2017, dépassant largement celles de riz, de thé, de noix de cajou et de caoutchouc jusqu’alors considérés comme produits phares du pays. Les fruits et légumes vietnamiens sont désormais présents sur les marchés réputés exigeants du Japon, des États-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande ou de la République de Corée.

Les entreprises exportatrices de meubles ont profité de la politique anti-dumping appliquée par les États-Unis sur les meubles chinois pour conquérir le marché américain. Au premier semestre 2017, la filière meuble a réalisé un chiffre d’affaires de 3,66 milliards de dollars vers ce pays.

“Les exportations vietnamiennes de produits sylvicoles ont enregistré une croissance de 15% par rapport à 2016. La filière devrait réaliser un chiffre d’affaires à l’export de 7,5 milliards de dollars. Cette croissance est tirée essentiellement par les marchés américain (2,8 milliards de dollars) et sud-coréen (600 millions). Les exportations vers de nouveaux marchés comme l’Inde, le Canada, la Russie et le Moyen-Orient ont aussi augmenté“, a expliqué Nguyên Tôn Quyên, président de l’Association des producteurs de bois et de produits sylvicoles du Vietnam.

Les produits aquatiques restent le secteur poids lourd de l’export avec un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars réalisé en 2017, bien supérieur aux 7,4 milliards fixés en début de l’année. Ces bonnes performances devraient se poursuivre en 2018 compte tenu de la reprise de l’économie mondiale. – CVN/VNA