Mardi, le ministre de l'Intérieur Nguyen Thai Binh a répondu aux interpellations des députés sur la nomination des chefs adjoints à tous échelons, la réduction des effectifs de personnel, la réforme de la fonction publique, le traitement des affaires négatives dans le recrutement des cadres et ceux issus des ethnies minoritaires...

M. Nguyen Thai Binh a reconnu que la nomination généralisée de vice-administrateurs a conduit à des dépenses inutiles de fonds publics et n'a pas suscité de consensus social. Il a promis que le nombre de postes de chefs adjoints de tous niveaux sera réglementé à l'avenir.

Il a également reconnu les résultats négatifs du recrutement et de l'évaluation des fonctionnaires, avant de dévoiler que son ministère, en collaboration avec d'autres ministères et localités, applique des mesures de rénovation du mécanisme d'évaluation répondant à de nouveaux critères.

Le ministère de l'Intérieur élabore un plan de recrutement de près de 1.000 diplômés brillants et de jeunes scientifiques dans les organes du Parti, de l'Etat, les forces armées et les entreprises publiques d'ici à 2020, a révélé le ministre Nguyen Thai Binh, ajoutant qu'un projet de décret de recrutement des personnes talentueuses dans la fonction publique est en cours d'élaboration.

S'agissant des licenciements accrus de l'État, le ministre Nguyen Thai Binh a demandé à chaque organe et chaque localité de revoir la structure de son personnel et de révoquer les cadres non qualifiés.

En conclusion de cette séance d'interpellations, le président de l'Assemblée nationale Nguyen Sinh Hung a demandé au ministère de l'Intérieur de tenir son rôle d'état-major pour le Parti et le gouvernement en poursuivant la réorganisation de ses corps de fonctionnaires et de cadres, en accélérant les réformes administratives, ainsi qu'en renforçant la supervision de l'Etat. -VNA