Les critiques se sont multipliés sur la frénésie de construction d’îles semi-artificielles par la Chine en Mer Orientale. Photo: Reuters/VNA

Le Vietnam a réaffirmé disposer de toutes les preuves juridiques et historiques de sa souveraineté sur les îles en Mer Orientale, lors du 25e colloque sur «la maîtrise des conflits potentiels en Mer Orientale » qui a lieu vendredi et samedi à Jakarta, en Indonésie.

La délégation vietnamienne, conduite par Nguyên Minh Nguyêt, directrice adjointe du Département du droit et des conventions internationales, relevant du ministère des Affaires étrangères, a exprimé ses inquiétudes devant les évolutions récentes dans la zone, en particulier la construction et l’élargissement de récifs.

Ces agissements ont modifié le statu quo de certaines structures en Mer Orientale, porté sérieusement atteinte à l’environnement, à la biodiversité ainsi qu’à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionale, a déclaré Nguyên Minh Nguyêt.

Elle a dit apprécier les résultats de la réunion du mois d’octobre du groupe de travail mixte ASEAN-Chine sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), durant laquelle les parties avaient accepté de discuter des principales composantes du futur Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Organisé annuellement depuis 1990, cet évémenent a créé un forum pour les dix pays de l’ASEAN, la Chine et Taiwan (Chine) pour stimuler le dialogue et réaliser des projets de coopération en vue de minimaliser les tensions. – VNA