Photo: VNA
 

Hanoi (VNA) - Selon les statistiques sur les risques engendrés par le changement climatique, le Vietnam est classé au 7e rang mondial, avec 392 morts et plus de 1% du produit intérieur brut (PIB) de dégâts causés par les catastrophes chaque année.

Selon Trân Quang Hoài, directeur adjoint du Département général de l’Hydrologie (relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural), les catastrophes naturelles ont causé de lourds dégâts dans l’ensemble du pays ces dernières années, dus aux effets du changement climatique mondial, du phénomène El Nino.

Selon lui, le Vietnam est​ considéré comme l’un des cinq pays les plus touchés par le changement climatique et la montée du niveau des océans. Le ​ministère de l’Agriculture et du Développement rural a ainsi élaboré en 2010 ​un Plan d’action pour faire face au changement climatique, assurer la sécurité alimentaire nationale,  protéger l’environnement ainsi que les moyens de subsistance aux habitants.

Lors de la récente 21e Conférence des parties membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), le Premier ministre vietnamien, Nguyễn Tân Dung, a affirmé que malgré les difficultés en termes de ressources, le Vietnam poursuit activement la mise en œuvre de ses stratégies, programmes et plans d’adaptation au changement climatique, avec de nombreuses mesures efficaces, a fait savoir Trân Quang Hoài.

Le Vietnam souhaite continuer de recevoir la coopération et l’aide des pays, des organisations internationales, notamment dans la résilience au changement climatique, a affirmé le Premier ministre Nguyên Tân Dung.

Après la COP 21, les pays en voie de développement comme le Vietnam auront plus d’opportunités pour faire face au changement climatique, a déclaré Trân Quang Hoài.

Le Vietnam a lancé de nombreux plans, traduisant sa détermination de faire face au changement climatique, ainsi que de réduire les risques et conséquences des catastrophes naturelles, a-t-il souligné. –NDEL/VNA