Outre les conditions naturelles plutôt propices au développement socio-économique et culturel, l’accélération des réformes de l’environnement d'investissement et l’élaboration des mécanismes et politiques prioritaires sont très largement responsables de la hausse spectaculaire de l'attrait de l’investissement direct étranger (IDE) à Quang Ninh (Nord).

Selon le Service provincial du plan et de l'investissement, le montant d'investissement dans les nouveaux projets a atteint entre janvier et septembre 412 millions de dollars, soit 15 fois plus que l'année 2011. À ce jour, Quang Ninh compte 93 projets en vigueur représentant près de 4,2 milliards de dollars de capitaux enregistrés.

Avec sa ligne de multilatéralisation et de diversification des relations de coopération dans l’attrait de l'IDE, cette localité a attiré ces derniers temps des capitaux de 17 pays et territoires, les Etats-Unis en tête, avec plus de 2,4 milliards de dollars pour 6 projets, soit 59% de l'IDE de cette province.

Cependant, cet attrait n'est pas constant et la qualité de certains projets n'est pas à la hauteur de ce que l'on est en droit d'attendre : la plupart des projets à Quang Ninh sont financés pour l’essentiel par l’Asie. Et bien que 57% des projets de la province soient sous la tutelle d'investisseurs hongkongais et chinois, ils ne constituent que 18% des capitaux enregistrés. En d'autres termes, il s'agit de projets de petite envergue. Tandis que les projets de certains pays forts sur le plan des finances et des technologies (Allemagne, Grande-Bretagne, Japon…) sont trop rares.

Afin d’ atteindre les objectifs de développement socio-économique définis par la province, il faut non seulement voir une participation accrue des entreprises d’IDE, mais encore une amélioration de la qualité des projets, lesquels doivent seoir au plus près aux besoins économiques , estime le directeur adjoint du Service provincial du plan et de l'investissement, Dô Minh Tuân .

Dans cette optique, la province a élaboré une nouvelle orientation d’attrait de l'IDE, laquelle passe par la restructuration de son modèle de croissance économique en prenant pour critères l’efficacité, la productivité, la qualité et la compétitivité des produits, plutôt que la recherche d'une augmentation perpétuelle des fonds d’investissement inscrits, de l’exploitation des ressources naturelles...

Sans omettre la volonté d'améliorer la qualité comme l’envergue de chacun des projets : Quang Ninh s’efforce d’élever la teneur technologique dans chaque projet à 40-45%. Ce qui montre bien la volonté de la province de développer les industries de haute technologie, respectueuses de l'environnement et/ou à même d'apporter des solutions contre la pollution (de l'eau, de l'air, des sols), mais aussi de réduire les exportations de produits bruts et d'exploiter au maximum les potentialités touristiques des Baies d’Ha Long et de Bai Tu Long.

Quang Ninh offre également des politiques préférentielles aux investisseurs dans 18 projets de pointe de cinq grands secteurs que sont tourisme et services de loisirs ; ports maritimes, portes frontalières et réseaux de services logistiques ; commerce ; infrastructures ; formation professionnelle, développement de la main-d’œuvre hautement qualifiée. Cela inclut de grands projets tels l'aéroport international de Vân Dôn ou la zone casino Vân Dôn.

Avec un état esprit nouveau et une grande détermination, le secrétaire du comité du Parti de la province de Quang Ninh Pham Minh Chinh souligne que sa localité attache une grande importance à l’amélioration de l’environnement d’investissement sous tous ces aspects. Ce à travers les modalités et formes d’accès aux capitaux, l'organisation de conférences de promotion d’investissement, l'optique étant - encore une fois - d'attirer l'IDE, les APD et les capitaux provenant du secteur privé. Une base qui devrait permettre de donner un nouvel élan dans l'attrait de l'IDE dans cette province. - AVI