Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh (droite), et le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Murray McCully. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a eu lundi un entretien avec le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Murray McCully, en visite officielle au Vietnam les 24 et 25 avril.

Pham Binh Minh et Murray McCully se sont déclarés satisfaits des avancées rapides dans les relations bilatérales, notamment dans la défense-sécurité, l’agriculture, l’aide au développement, le tourisme, l’éducation et les échanges entre habitants. Selon eux, l’adoption en mars 2015 de la Déclaration sur le renforcement et l’approfondissement du partenariat intégral pour s’orienter vers un partenariat stratégique a favorisé le développement des relations bilatérales. Réaffirmant l’importance des relations bilatérales, les deux ministres ont déclaré leur volonté de les porter à une nouvelle hauteur, de renforcer la confiance politique mutuelle et d’approfondir leur partenariat.

Ils se sont accordé leur accord de principe sur les points essentiels du Programme d’action Vietnam - Nouvelle-Zélande pour 2017-2020 qui définira les orientations des relations bilatérales, surtout dans les secteurs piliers tels que politique, défense-sécurité, économie-commerce, l’aide au développement et les échanges entre habitants.

Pham Binh Minh et Murray McCully ont en outre convenu de poursuivre les échanges de délégations et rencontres de haut rang en 2017, avant de discuter de l’organisation des 11e consultations politiques au niveau de vice-ministre des Affaires étrangères en Nouvelle-Zélande. Ils ont ensuite salué l’approfondissement de la coopération bilatérale dans la défense-sécurité, qui témoigne d’une grande confiance entre les deux pays et qui s’illustre par diverses activités, dont l’assistance néo-zélandaise dans l’enseignement de l’anglais et l’amélioration des capacités des officiers vietnamiens pour participer aux opérations onusiennes de maintien de la paix.

Les deux ministres ont confirmé par ailleurs la volonté de porter le commerce bilatéral à 1,7 milliard de dollars en 2020. Le ministre McCully a souligné le souhait de son pays de mieux participer au processus de développement, d’industrialisation et de modernisation du Vietnam, à travers des aides publiques au développement (APD), du commerce et des investissements. Les secteurs prioritaires sont l’agriculture, l’éducation, le tourisme, les recherches scientifiques, l’environnement et la gestion des ressources naturelles. La Nouvelle-Zélande a promis de créer des conditions favorables afin que le Vietnam puisse exporter rapidement des fruits sur son marché, dont des ramboutans, des pommes étoilées, des longanes, des pamplemousses, des pitayas. La Nouvelle-Zélande continuera en outre d’accorder au Vietnam des assistances techniques dans l’agriculture.

S’agissant des questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux parties se sont engagées à renforcer leur coopération au sein des forums d’Asie-Pacifique et de l’ONU. Elles ont convenu en outre de rechercher une nouvelle orientation pour l’accord de partenariat trans-Pacifique (TPP). Le ministre néo-zélandais a réaffirmé le soutien de son pays au Vietnam en tant que pays hôte du Sommet de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) en 2017.

Les deux parties ont insisté par ailleurs sur l’importance du règlement pacifique des différends internationaux, dont ceux en Mer Orientale, selon le droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, ainsi que de la nécessité de faire preuve de retenue, de ne pas utiliser la force ni menacer d'y recourir, d’appli​quer complètement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et d’élaborer rapidement un Code de Conduite en Mer Orientale (COC). -VNA