Une séance de négociations de l'accord de libre-échange Vietnam-Pologne. Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – La levée des obstacles et la recherche des mesures concrètes pour accélérer les activités d’import-export entre le Vietnam et la Pologne étaient au centre d’un colloque sur ce thème organisé le 4 décembre à Ho Chi Minh-Ville.

Le colloque a été placé sous la houlette du Centre de promotion du commerce et de l’investissement de Ho Chi Minh-Ville et du Bureau de représentation du Département de l’investissement et du commerce de Pologne à Ho Chi Minh-Ville.
Selon Cao Thi Phi Van, directrice adjointe du Centre de promotion du commerce et de l’investissement de Ho Chi Minh-Ville, en 2017, le commerce bilatéral s’est chiffré à 2,3 milliards de dollars tandis que celui entre la Pologne et Ho Chi Minh-Ville a été de 170 millions de dollars. Cependant, la coopération reste encore modeste, ne correspondant pas encore aux potentiels des deux pays.

Krzysztof Hajlasz, expert économique du Bureau de représentation du Département de l’investissement et du commerce de Pologne à Ho Chi Minh-Ville, a constaté que la Pologne exportait ses produits en Europe tandis que les débouchés essentiels du Vietnam étaient la Chine et les Etats-Unis. Le Vietnam a expédié vers la Pologne 1,6 milliard de dollars des pièces détachées électroniques, des produits de textile et d’habillement, des chaussures, de poivre, des fruits et légumes, des produits plastiques… en échange de poissons, de produits laitiers, de viandes, de produits pharmaceutiques, d’équipements médicinaux…

Il a partagé que son pays importait environ 100 millions de dollars de riz mais seuls 2% de cette somme en provenance du Vietnam car la modalité de transformation de riz du Vietnam et  de la Pologne était toute à fait différente. La Pologne a annuellement importé environ 342 millions de dollars de fruits et légumes, notamment des pays européens, dont l’Allemagne, le pays qui importe un bon nombre de fruits et légumes du Vietnam.

Le Vietnam importe 550 millions de dollars de viandes de volailles, dont seuls 0,86% proviennent de Pologne, le pays qui se classe troisième du monde en termes des exportations de viandes de volailles avec une recette annuelle de 1,7 milliard de dollars.

Piotr Harasimowicz, représentant en chef du Bureau de représentation du Département de l’investissement et du commerce de Pologne à Ho Chi Minh-Ville, a indiqué que le commerce Vietnam-Pologne restait encore modeste car l’import-export de leurs produits devait recourir à un pays intermédiaire et les deux pays n’ont pas encore signé l’accord de libre-échange. Il a affirmé que la Pologne était prête à accueillir les entreprises vietnamiennes venues investir sur son sol.

Lors du colloque, les participants ont souligné l’étude de marché, le recueil d’informations sur le marché de chaque pays ainsi que les besoins des consommateurs, la promotion des activités de publicité et de présentation des produits de chaque pays, l’organisation régulière des rencontres et contacts entre des entreprises vietnamiennes et polonaises… -VNA