Vue générale du séminaire. Photo : Nongnghiep.

Hanoi, 3 octobre (VNA) - La Norvège et le Vietnam sont les deux pays ayant accès à la mer, en mettant en œuvre diverses activités de coopération en matière aquacole au cours de ces dernières décennies.

Le secteur d’aquaculture vietnamien prend en haute considération l’assistance inestimable de la partie norvégienne durant ces 30 dernières années.

Le Département général de l’aquaculture et de la pêche du ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, en coordination avec l’Ambassade de Norvège au Vietnam, a organisé les 1er er 2 octobre un séminaire thématique sur la coopération vietnamo-norvégienne en la matière.

Cet atelier vise à partager d’informations sur les activités de gestion dans le secteur de la pêche; sur la surveillance et le contrôle des activités de pêche ; ainsi que sur la promotion des pratiques de pêche durables et de la prévention de la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (IUU).

Prenant la parole lors du séminaire, l’ambassadrice désignée de Norvège au Vietnam, Grete Løchen, a fait savoir que son pays était l’un des pays pionniers du monde dans la pêche et l’aquaculture. Notamment, la Norvège attache d’une grande importance à la préservation et à l’exploitation durable des ressources maritimes, ainsi qu’à la gestion efficace des réserves de poissons de mer.

Pour sa part, le chef adjoint du Département général de l’aquaculture et de la pêche, Tran Dinh Luan, a déclaré que la Norvège accorderait au Vietnam un soutien remarquable dans le développement du secteur aquacole. Le Vietnam est considéré la pêche comme l’un des secteurs économiques clés, avec de nombreuses conditions naturelles favorables. L’industrie de la pêche vietnamienne a contribué de manière significative au développement du pays, à l’amélioration des moyens de subsistance des pêcheurs côtiers, ainsi qu’à la protection de la sécurité et la souveraineté maritimes et insulaires du pays. -NDEL/VNA