L’ambassadrice du Vietnam au Myanmar Luan Thuy Duong. Photo : le ministère vietnamien des AE. Photo: VNA

Hanoi (VNA) – La visite officielle de la conseillère d’Etat, ministre birman des Affaires étrangères, aussi ministre du Bureau du président, Aung San Suu Kyi, est non seulement la poursuite de la relation d’amitié traditionnelle mais aussi affirme la coopération multiforme entre le Vietnam et le Myanmar, créant une base solide pour approfondir le partenariat de coopération intégrale entre les deux pays.

C’est en ces termes qu’a affirmé l’ambassadrice du Vietnam au Myanmar, Luan Thuy Duong à l’occasion de la visite officielle de deux jours d’Aung San Suu Kyi au Vietnam, sur invitation du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc.

Selon l’ambassadrice Luan Thuy Duong, dans le cadre de cette visite, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et la conseillère d'État du Myanmar, Aung San Suu Kyi vont avoir un entretien. En plus, les dirigeants de deux pays vont signer plusieurs accords de coopération importants.

Les deux parties vont discuter des mesures pour promouvoir leur coopération dans la politique, le commerce, l’investissement, la défense, la sécurité, l’agriculture, la sylviculture, l’énergie, les télécommunications, le tourisme, l’éducation et les échanges entre les deux peuples. Elles vont échanger des questions régionales, avancer des mesures de coopération lors des forums multilatéraux pour protéger les intérêts de deux peuples et prendre part à la paix, la stabilité, le développement de la région et du monde. En particulier, étant les membres de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), le Vietnam et le Myanmar ont convenu de contribuer activement leur part à la solidarité et à l’attachement de la communauté et au renforcement du rôle de l’ASEAN dans les régions plus vastes.

Au cours des dernières années, les échanges des délégations, des visites de divers échelons ont permis de consolider l’amitié et la confiance mutuelle.

En ce qui concerne la coopération économique, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint près de 830 millions de dollars en 2017, soit une hausse de 51% en glissement annuel, dépassant l’objectif fixé de 500 millions de dollars. Le Vietnam est le 9e partenaire commercial et le 7e investisseur du Myanmar avec 17 projets totalisant un fonds de 2,1 milliards de dollars.

Le Vietnam et le Myanmar maintiennent et promeuvent les mécanismes de coopération bilatérale comme le Comité mixte de coopération bilatérale, le sous-comité mixte de coopération commerciale, la signature des protocoles d’accord de coopération… Lors des sessions de ces derniers, les deux parties ont discuté des mesures concrètes pour promouvoir leur coopération dans l’agriculture, la sylviculture, l’aquaculture, les transports et la communication, l’énergie, la santé, la culture, l’éducation, les sports...

A travers des consultations politiques, les deux pays ont partagé des points de vue communs face aux questions régionales et internationales. Ils se sont soutenus lors des forums régionaux et internationaux par exemple, l’ONU, l’ASEAN, la CLMV (Coopération Inde - Cambodge - Laos - Myanmar - Vietnam), l'ACMECS (Stratégie de coopération économique des pays riverains des fleuves Ayeyawady-Chao Phraya et Mékong), la GMS (Sous-région du Grande Mékong).

L’an dernier, le point marquant de la coopération culturelle bilatérale c’est que les deux pays ont signé le programme de coopération culturelle Vietnam-Myanmar pour la période 2017-2020 lors de la visite d’Etat du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong au Myanmar. Ce programme crée un fer de lance pour les programmes et les événements culturels et sportifs des deux pays. En plus, Myanmar et Vietnam ont signé un protocole d’accord sur la coopération d’éducation. Ils sont prêts à promouvoir l’échange entre les établissements de formation et d’études dans l’apprentissage et l’éducation.

D’après la diplomate Luan Thuy Duong, avec les expériences de plus de 40 ans d’échanges et de coopération, et des efforts conjugués, les deux pays continuent de maintenir la relation d’amitié et de coopération multiforme, de récolter de nouveaux acquis pour répondre aux intérêts des deux peuples pour la paix, la stabilité, la coopération et la prospérité dans la région et dans le monde. -VNA