Vietnam: prêt à collaborer dans la protection de la Terre

"Le gouvernement vietnamien est toujours prêt à collaborer avec les pays et organisations dans le monde dans la protection de la Terre face à la pollution excessive causée par l'industrialisation", a affirmé le vice-Premier ministre Nguyen Thien Nhan.
"Le gouvernement vietnamien est toujours prêt à collaborer avec les pays et organisations dans le monde dans la protection de la Terre face à la pollution excessive causée par l'industrialisation", a affirmé le vice-Premier ministre Nguyen Thien Nhan.


Lors de la 17e Conférence Katoomba d'Asie du Sud-Est sur les paiements de services environnementaux (PSE) et la réduction des émissions des effets de serre via les efforts contre la déforestation et la dégradation tropicale (REDD) tenue les 23 et 24 juin à Hanoi, Nguyen Thien Nhan a souligné que le gouvernement vietnamien accordait une attention particulière à l'élaboration et à la promulgation des politiques sur la protection de l'environnement, le développement forestier lié à la lutte contre la pauvreté, la socialisation du métier forestier et l'attirance des ressources dans la société au développement sylvicole.


Ces deux dernières années, le Vietnam a mis en place, à titre d'essai, la taxe en faveur des services de l'environnement forestier dans certaines localités. La mise en place, à titre expérimental, de cette taxe est une option concrète du processus de renouveau du pays dans le domaine sylvicole et socialise la mission d'exploitation et de protection des forêts. Les fonds ainsi prélevés contribuent grandement à la protection de l'environnement, grâce à une meilleure gestion des forêts (superficie, exploitation, reboisement), des nappes phréatiques, et des conséquences du changement climatique.


Selon M. Nhan, le projet de l'Arrêté sur cette taxe est en cours de préparation par les services compétents. Il sera soumis au gouvernement pour approbation et promulgation aux alentours du début du 3e trimestre de l'année.


A cette occasion, le vice-Premier ministre Nguyen Thien Nhan a également demandé aux organisations internationales de continuer d'aider le Vietnam à appliquer cet Arrêté et les mécanismes et politiques sur PES et REDD dans les temps qui viennent.


La 17e Conférence Katoomba est co-organisée par les ministères de l'Agriculture et du Développement rural, et des Ressources naturelles et de l'Environnement, l'organisation Forest Trends et Winrock International. Plus de 400 délégués venus de plus de 30 pays d'Asie du Sud-Est discutent des potentiels du marché PES dans la région, font part de leurs initiatives sur la protection des ressources en eau, l'absorption du carbone des forêts et des océans, ainsi que la biodiversité.


Lors de la séance d'ouverture, plusieurs délégués ont hautement apprécié les efforts déployés par le Vietnam dans la protection de l'environnement. Selon Frank Donovan, représentant de l'Agence américaine du développement international (USAID), la mise en place à titre d'essai de la taxe en faveur des services de l'environnement forestier dans la province de Lam Dong (Hauts-Plateaux du Centre) a aidé à améliorer la vie de plus de 8.000 foyers, qui ont pu voir leur revenu augmenter de 3,5 fois par rapport à ce qu'ils percevaient auparavant. Plus de 250.000 ha de forêts ont été protégés et les centrales hydroélectriques ont économisé des millions de dollars de frais de production.


Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Cao Duc Phat, a fait savoir que le Vietnam était un des premiers pays dans la région à mettre en place cette taxe. Reconnaissant l'importance de la protection des ressources naturelles, depuis plusieurs années, le Vietnam s'intéresse à la protection et au développement des forêts, dont le reboissement de cinq millions d'hectares de forêts. - AVI

Voir plus