Binh Dinh, 1er novembre (VNA) - Une délégation de la Commission de la pêche du Parlement européen (PE) dirigée par le porte-parole du PE, Mato Gabriel, a tenu une séance de travail avec les autorités de la province centrale de Binh Dinh le 31 octobre pour discuter des efforts de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) conformément aux exigences de la Commission européenne.

Photo : VNA


Trân Châu, vice-président du Comité populaire de la province, a déclaré que les autorités provinciales et le service provincial de l'Agriculture et du Développement rural avaient pris des mesures urgentes pour remédier à cet avertissement, avec respectivement 13 et 16 documents publiés.

Le Comité populaire de la province a tenu six réunions avec des départements et des localités pour traiter de cette question, a-t-il déclaré, exprimant son espoir que la Commission européenne lève son "carton jaune" sur les fruits de mer vietnamiens daté du 1er janvier 2019.

Phan Trong Hô, directeur du service provincial de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré que la province avait retiré les licences d'exploitation ainsi que les enregistrements des navires de pêche reconnus coupables d'infractions, et avait annoncé ceci sur le portail en ligne du ministère de l'Agriculture et du Développement rural et les stations de radio locales.

Les autorités provinciales ont également examiné la responsabilité de sept responsables de comités populaires de communes  et deux responsables des districts de Hoai Nhon et Phu Cat en ce qui concerne les violations. Binh Dinh a amélioré ses capacités de gestion, de contrôle et d’inspection pour lutter contre la pêche INN dans les ports  et a achevé le projet de création d’un organe local de surveillance des pêches, qui devrait être opérationnel en fin d'année, a-t-il déclaré.

Mato Gabriel, pour sa part, a déclaré que près de la moitié des navires de pêche locaux partaient au large, ajoutant que pour lutter efficacement contre la pêche INN, des engagements fermes de la part du secteur de la pêche et des organes de gestion étaient nécessaires.

Les parlementaires européens ont salué les progrès réalisés par le Vietnam pour remédier  à cet avertissement.

Le même jour, la délégation de la Commission de la pêche du Parlement européen  s'est rendue au port de Quy Nhon, à la compagnie par actions des produits aquatiques de Binh Dinh et à l'Association des des producteurs de thon de Binh Dinh.

Le 23 octobre 2017, la Commission européenne (CE) a émis un "carton jaune", en guise de premier avertissement, à l'encontre du Vietnam pour ses pratiques de pêche jugées illégales. En janvier 2019, des représentants de la CE retourneront au Vietnam pour examiner la situation. -VNA