Cérémonie de lancement du projet, le 25 août à Da Nang. Photo: VNA

Da Nang (VNA) - L'Union des femmes de la ville de Da Nang et ONU Femmes ont lancé conjointement, le 25 août, un projet de la région Asie-Pacifique sur l'amélioration des mesures visant à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles dans cette ville du Centre.

La composante vietnamienne du projet, qui vise à mobiliser la communauté dans la prévention de la violence à l'égard des femmes et des filles, sera mise en œuvre de 2017 à 2020, avec le soutien financier du gouvernement australien.

Le projet consiste à créer des changements qui profitent directement aux femmes et aux filles, à améliorer les connaissances pour mettre fin à la violence et à partager des pratiques dans toute la région Asie-Pacifique.

Il vise également à changer les préjugés et à accroître la responsabilité des organisations régionales et nationales pour mettre en œuvre des politiques visant à mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles.

Selon le vice-président du Comité populaire de Da Nang Ho Ky Minh, au Vietnam, six femmes sur dix sont victimes de violence familiale. Elle a cité les estimations de l'ONU selon lesquelles la violence familiale au Vietnam entraîne chaque année des pertes économiques équivalentes à 3,2 % du PIB national.

"Les autorités municipales se livreront activement à la lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles, ce qui permettra à Da Nang d'être une ville sûre et amicale", a-t-il insisté. -VNA