Dak Lak (VNA) - Un autre suspect dans l’affaire de "terrorisme contre le pouvoir populaire" dans la province de Dak Lak, sur les Hauts Plateaux du Centre, fait l’objet d’un mandat d’arrêt spécial, a-t-on appris mardi 7 juillet de l’agence d’enquête du Département de la sécurité publique de la province de Dak Lak.

Un nouveau suspect recherche pour terrorisme contre le pouvoir populaire hinh anh 1La police poursuit la traque des assaillants. Photo: VNA


Le suspect est Y Huăl Êban, né en 1970 et résidant dans l’hameau de Map, bourg d’Ea Pôk, district de Cu M’gar. Le 3 juillet, la police de Dak Lak a officiellement ouvert une enquête à son encontre pour "terrorisme en vue de s’opposer au pouvoir populaire" en vertu de l’article 113 du Code pénal de 2015.

Selon le mandat d’arrêt, toute personne a le droit d’arrêter et de conduire immédiatement le suspect recherché à l’agence de police, au parquet ou au comité populaire le plus proche, de signaler son arrestation ou sa remise à l’agence d’enquête dudit département, au n°58 Nguyên Tât Thành, quartier de Tu An, ville de Buôn Ma Thuôt, province de Dak Lak, au numéro de téléphone 0694389133.

Aux premières heures du 11 juin, un groupe de personnes armées a attaqué les sièges des comités populaires des communes de Ea Tiêu et Ea Ktur, qui abritent les locaux de la police communale, dans le district de Cu Kuin, tuant neuf personnes et blessant deux autres.

Le 23 juin, l’agence d’enquête du Département de la sécurité publique de la province de Dak Lak a rendu des décisions sur l’ouverture de poursuites judiciaires et la détention provisoire de 75 suspects accusés de "terrorisme en vue de s’opposer au pouvoir populaire".

Elle a également engagé des poursuites judiciaires contre sept personnes pour "non-dénonciation d’infraction" (article 390 du Code pénal de 2015), une autre pour "recel d’infraction" (article 389) et une autre pour "fait d’organiser, d’agir comme intermédiaire en vue de la sortie, de l’entrée ou du séjour illicites au Vietnam" (article 348).

Le 28 juin, l’agence d’enquête du Département de la sécurité publique de la province de Dak Lak a continué de lancer des mandats d’arrêt spéciaux contre cinq suspects.

Le ministère de la Sécurité publique a déclaré qu’il s’agissait d’une affaire de terrorisme en vue de s’opposer au pouvoir populaire aux conséquences particulièrement graves. Les autorités poursuivent l’enquête sur l’affaire en vue de traiter avec rigueur les personnes impliquées conformément à la loi vietnamienne. – VNA