Hô Chi Minh-Ville (VNA) – L’agence de police d’enquête de la Police de Hô Chi Minh-Ville a déclenché une poursuite pénale contre Tat Thanh Cang, ancien vice-secrétaire permanent du Comité municipal du Parti.
 
Un ex-responsable du Comite du Parti de Ho Chi Minh-Ville poursuivi en justice hinh anh 1Tat Thanh Cang (à droite). Photo : tuoitre.vn


Il est soupçonné d’avoir enfreint les règles relatives à la gestion et à l’utilisation des biens de l’Etat, causant leur fuite et leur gaspillage chez la South Saigon Development JSC (Sadeco).

Les inspecteurs ont constaté qu’en 2017, la Tan Thuan Industrial Promotion Company Ltd (IPC) a sur l’ordre de Tat Thanh Cang vendu sa participation dans Sadeco à la société privée Nguyên Kim sans l’autorisation du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.

IPC avait réduit sa participation dans Sadeco de 44% à 28,8% en vendant neuf millions d’actions au détaillant de produits électroniques Nguyên Kim.

Le prix de vente était de près de 30% inférieur à ce qu’un autre actionnaire de Sadeco avait obtenu de Nguyên Kim en septembre 2016, entraînant une perte d’au moins 153 milliards de dôngs (6,6 millions de dollars) pour le budget de la ville.

Le désinvestissement a été effectué à un moment où Sadeco enregistrait des bénéfices élevés alors que les prix de l’immobilier à Hô Chi Minh-Ville montaient en flèche.

Ce désengagement a permis à Nguyên Kim de devenir l’actionnaire majoritaire de Sadeco avec une participation de 54%.

Au 9e Plénum du Comité central du Parti du 12e mandat, le comité a démis Tat Thanh Cang de ses postes de membre du Comité central du Parti du 12e mandat, de vice-secrétaire permanent du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville et de membre du comité permanent du comité pour le mandat 2015-2020 pour ses graves violations.

Lors de sa 31e session en novembre 2018, la Commission d’inspection du Comité central du Parti a conclu que Tat Thanh Cang avait bafoué le principe du centralisme démocratique, ainsi que l’autorité et les règlements de travail du Comité municipal du Parti sur la gestion et l’utilisation des actifs dans les entreprises appartenant au Comité municipal du Parti municipal.

Tat Thanh Cang était reproché d’avoir transgressé les dispositions relatives à la décision de la politique de coopération commerciale et au transfert de la propriété du projet ainsi que des droits d’utilisation des terres entre les entreprises. Il a également été accusé d’avoir autorisé le représentant du capital du Comité du Parti à voter sur l’émission d’actions aux actionnaires stratégiques des entreprises.

Il a été accusé de manquement aux obligations professionnelles et de laxisme dans la gestion et l’inspection des domaines d’activité sous son autorité, ce qui a causé de lourdes pertes au budget du Comité municipal du Parti.

De plus, lorsqu’il occupait le poste de directeur du Département municipal des transports, il a enfreint la loi pour approuver la construction de quatre routes principales dans la nouvelle zone urbaine de Thu Thiem.

La Commission d’inspection a déclaré que les fautes de Tat Thanh Cang étaient graves, entraînant un mécontentement social et portant atteinte au prestige du Comité municipal du Parti. – VNA