Concert dédié à la musique de cour et aux chants des cités antiques du Vietnam, le 20 janvier à L’Espace.

Hanoi (VNA) - Le soir du 20 janvier 2018 à L’Espace - Institut français de Hanoï, de nombreux artistes renommés spécialisés dans les musiques anciennes du Vietnam se sont réunis pour un concert unique, afin de présenter une partie du répertoire de la musique de cour et des chants des cités antiques. Une belle occasion de se replonger dans le passé.

Samedi soir 20 janvier, tout le monde était rivé devant son écran de télévision pour suivre la victoire historique de l’équipe du Vietnam Espoirs de football contre l’Irak. Tout le monde ou presque… Car au même moment, à l’auditorium de l’Institut français de Hanoï - L’Espace, il était aussi question d’histoire, avec un concert consacré aux musiques anciennes du Vietnam, où la plupart des mélodies traditionnelles connues depuis des siècles ont été interprétées devant un public nombreux, puisque toutes les travées étaient remplies.

Intitulé ''Ai vô xứ Huế - Ai ra Bắc Thành'' (La musique de palais et les chants des cités antiques), ce concert a nécessité plus de six mois de préparation. Il a réuni les plus noms les plus réputés de la scène musicale traditionnelle vietnamienne comme les "Artistes du Peuple" Xuân Hoach, Thanh Hoài, Minh Gai, Manh Phong et Mân Thu, les Artistes d’Émérite Kiêu Oanh, Thuy Ngân et Kim Liên, les violistes de Huê Trân Thao et Trân Diêp, sans oublier la dernière chanteuse de la Cour royale de Huê, Thanh Tâm.

Ce concert a été imaginé et monté par deux des plus grands groupes de musiques anciennes du Vietnam : Đông kinh cổ nhạc (La musique ancienne du Tonkin, en français) et le club Ca Huế Phú Xuân (La musique du palais de Huê de Phu Xuân).

L’objectif était de présenter au public le répertoire d’autrefois des différentes régions du pays : le tuồng (opéra classique), le chèo (théâtre populaire), le hát xẩm (chant des aveugles), le hát cửa đình (chant de culte), le chầu văn (chant des shamans), le ca trù (chant des courtisanes) du Tonkin ; la nhã nhạc (chant de Cour), le (chant populaire) de la cité impériale de Huê.

L’auditorium, qui avait fait salle comble, était principalement constitué d’amateurs de musique traditionnelle mais aussi de curieux, grands et petits, vietnamiens et étrangers. D’ailleurs, il faut noter que ''Ai vô xứ Huế - Ai ra Bắc Thành'' restera comme le premier concert à Hanoï à avoir accueilli les artistes ''authentiques'' de la musique de la Cour royale de Huê.

''Nous sommes heureux. Parce qu’une soirée comme aujourd’hui est presque unique, a partagé l’Artiste du Peuple Thanh Hoài. Tout d’abord, nous, artistes de musiques anciennes, n’avions encore jamais eu la possibilité de se retrouver tous réunis comme cela. De plus, nos jeunes successeurs ont prouvé que la relève était assurée ! Enfin, cela fait chaud au cœur de voir que la salle était pleine !''

Par ailleurs, l’évènement était une belle occasion pour la musique traditionnelle et la culture du Vietnam en général de toucher le jeune public.

''Écouter et comprendre la musique traditionnelle sont des éléments clés pour accéder à la vie culturelle du pays. Les jeunes Vietnamiens ont aujourd’hui la chance de pouvoir connaître et comparer différentes cultures. Pourtant, afin qu’ils deviennent de vrais citoyens du monde, je pense qu’il n’y a rien de mieux que de leur présenter la culture de notre pays natal, le Vietnam'', s’est exclamée l’"Artiste d’Émérite" Nguyên Kiêu Oanh. -CVN/VNA