Les inondations à Calumpit, province de Bulacan, aux Philippines après le passage du typhon Mangkhut le 16 septembre. Photo : VNA.

Hanoi (VNA) - A la nouvelle des lourdes pertes matérielles et humaines causées par le typhon Mangkhut dans les provinces du nord-est des  Philippines, le président Trân Dai Quang et le Premier ministre Nguyân Xuân Phuc ont envoyé le 18 septembre les messages de sympathie au président philippin Rodrigo Duterte.

Le même jour, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE), Pham Binh Minh, a envoyé son message de sympathie au ministre philippin des AE, Alan Peter S. Cayetano.

Deux jours après le passage du typhon le plus puissant du monde de cette année Mangkhut aux Philippines, plus de 155.000 personnes vivaient encore dans des centres d’évacuation et ne pouvaient pas rentrer chez elles.

Des centaines de secouristes philippins creusaient mardi avec des pelles, voire à mains nues, pour tenter de retrouver des disparus sur le site d’un immense glissement de terrain provoqué par le typhon Mangkhut, lequel a fait 74 morts selon un nouveau bilan.

La tempête, la plus puissante depuis le début de l’année dans le monde, a détruit samedi des logements et inondé les régions agricoles du nord des Philippines avant de poursuivre son chemin vers Hong Kong et le sud de la Chine, où il a fait 8 morts dans la province de Guangdong. Hong Kong a été balayée par le typhon Mangkhut. Plus de 300 personnes ont été blessées au passage de la tempête. Macao a fermé tous ses 42 casinos pour la première fois de son histoire avant l’arrivée du typhon. - VNA