Une rue de Bangkok à la veille des élections générales du 24 mars. Photo: VNA

 

Bangkok, 22 mars (VNA) - Le 22 mars, les principaux partis politiques thaïlandais se sont déclarés prêts pour les élections générales du 24 mars, tout en continuant de proposer de nouvelles politiques afin d’attirer le soutien des électeurs.

Selon le correspondant de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à Bangkok, le Parti Palang Pracharath (PPRP) soutenu par l’actuelle administration a vanté les réalisations du Premier ministre sortant Prayut Chan-o-cha dans le maintien de la paix et de l'ordre dans l'ultime but de séduire les électeurs.

Une nouvelle équipe de conseil du général Prayut, composée de six experts ayant des compétences dans le domaine de l'économie, a été nommée dans un effort de rétablir la confiance des électeurs trois jours seulement avant les élections.

L'administration de M. Prayut a été critiquée pour sa gestion de l'économie pendant plus de quatre ans de son mandat. Les observateurs ont noté que la nouvelle équipe de conseil rétablirait la confiance des électeurs.

La paix et la stabilité sont l'une des principales politiques de campagne du PPRP. Si le pays est en paix, d’autres politiques, en particulier des mesures économiques, peuvent être appliquées avec succès. Selon la page Facebook du PPRP, le général Prayut a tout ce qu'il faut pour faire son travail pendant la période de transition.

Entre-temps, d'autres partis tels que le Pheu Thai de l’ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra et le Parti démocrate de l’ex-Premier ministre Abhisit Vejjajiva ont intensifié leurs campagnes pour empêcher le régime de revenir au pouvoir après les élections.

Pheu Thai a intensifié sa campagne en exhortant la population à voter pour le parti afin d'empêcher le régime de revenir au pouvoir. Le parti a déclaré avoir besoin du plus grand nombre de votes possible pour battre les 250 sénateurs nommés par l’actuelle administration.

Le Parti démocrate a publié jeudi un clip vidéo mettant en scène son chef Abhisit Vejjajiva qui courtise les électeurs. M. Abhisit a déclaré que chaque vote provenant de tout le pays augmenterait le nombre de sièges au Parlement de ce parti, ce qui contribuerait à mettre fin au "cercle vicieux de la dictature et de la corruption".

Les principaux partis politiques ont mis en place un nouveau train de mesures visant à attirer les électeurs en planifiant leur dernier grand rassemblement avant les élections générales de dimanche.

Le parti Pheu Thai a présenté sa dernière politique de campagne appelée "un système de loterie d'épargne" dans l'espoir de gagner le cœur des habitants.

Khunying Sudarat Keyuraphan, candidat au poste de Premier ministre de Pheu Thai, a déclaré que le programme proposé visait à encourager les épargnes personnelles grâce à l'achat d'un billet de loterie chaque mois.

Parmi les autres politiques de campagne proposées par le Pheu Thai, figure la deuxième phase du programme de soins de santé de 30 bahts, a déclaré Chadchart Sittipunt, un autre candidat au poste de Premier ministre de Pheu Thai.

Ce vendredi, Pheu Thai prévoit de tenir son dernier grand rassemblement de campagne dans un centre de la jeunesse à Bangkok, à partir de 16 heures.

Le porte-parole adjoint de Pheu Thai, Jirayu Huangsap, a déclaré que des personnalités du parti feraient également campagne sur des camionnettes pour séduire les électeurs de tous les districts de Bangkok demain.

En vertu de la nouvelle constitution thaïlandaise, l'Assemblée nationale (AN) comprend la Chambre des représentants avec 500 sièges et le Sénat avec 250 sièges.

Lors des élections générales du 24 mars, les premières en Thaïlande depuis le coup d’Etat militaire de 2014, plus de 50 millions d'électeurs thaïlandais voteront pour les 500 députés de l’AN. Les sénateurs seront nommés par le gouvernement en place. Le nouveau Premier ministre sera élu par l’AN. -VNA