Bangkok, 22 avril (VNA) - Le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT), Veerathai Santiprabhob, a fait part de ses préoccupations concernant l'impact économique d'un retard éventuel dans la formation du nouveau gouvernement.

Le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT), Veerathai Santiprabhob. Photo: Reuters

Selon lui, les investissements dans le cadre du plan budgétaire pour l'exercice 2020, à partir du 1er octobre prochain, seraient affectés si la formation du nouveau gouvernement était retardée jusqu'en août ou en septembre.

Un tel retard pourrait également influencer les projets d'investissement public et l'économie dans son ensemble, car cela pourrait retarder les décisions d'investissement dans le secteur privé, notamment les projets de partenariat public-privé (PPP) liés au Corridor économique de l’Est.

Il a déclaré que la BOT avait prévu l'impact de facteurs politiques selon plusieurs scénarios. Il avait précédemment révisé la croissance économique du pays en 2019 de 4% à 3,8%.

La révision inclut l’hypothèse que les résultats des élections sont avalisés à temps avant la date limite fixée au 9 mai par la Commission électorale.

Si un nouveau gouvernement peut être formé d'ici à juin, la croissance économique ne sera pas affectée car les investissement reprendront au second semestre, a-t-il déclaré. -VNA