Les bateaux évitent le typhon au port de pêche de Ngoc Hai, Do Son. (Photo: VNA)

Hanoi (VNA) - Dans l'après-midi du 16 août, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a envoyé un télégramme urgent à un certain nombre de localités, de ministères et de secteurs concernés pour demander la réponse d'urgence au typhon Bebinca et aux inondations.

Le typhon se déplaçait dans le golfe du Bac Bo. Ce soir (16 août) et demain matin (17 août), le typhon affectera directement les provinces côtières de Quang Ninh à Nghe An avec des vents forts de 8-9, même 11.
Du 16 au 18 août, dans les provinces du nord et du centre-nord, il pleut beaucoup (250-350 mm/épisode), de fortes pluies se concentrent dans le nord-est, et les régions deltaïques et moyennes du Nord,  dans les provinces de Son La, Hoa Binh, Thanh Hoa et Nghe An, particulièrement les provinces de Hoa Binh et Thanh Hoa ont des pluies très torrentielles (400-500 mm/épisode), Hanoi a de très fortes pluies (de 200 à 300 mm/épisode).

Pour être actif dans la confrontation au typhon Bibinca et atténuer les dommages causés par les catastrophes naturelles, le Premier ministre a demandé au Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles, au Comité national de réponse aux incidents, aux catastrophes naturelles et aux opérations de recherche et de sauvetage, aux ministères de la défense ; de la sécurité publique ; des communications et des transports ; de la construction ; de la santé ; des ressources naturelles et de l’environnement; de l’information et de la communication; de l’agriculture et du développement rural; de l’industrie; de la culture, des sports et du tourisme; ainsi qu’aux comités populaires des villes et provinces et les villes du Nord et du Centre septentrional de se concentrer sur la mise en œuvre d'un certain nombre de contenus.

Concrètement, il est nécessaire de contrôler strictement la navigation des bateaux, en assurant la sécurité des personnes et des bateaux; mettre en œuvre des plans visant à assurer la sécurité des personnes et des biens pour les activités touristiques sur les îles, ainsi que des ouvrages côtiers, des ports, des parcs industriels, des projets en construction, des entrepôts, des systèmes de transport d’électricité, des sites d’exploitation minière…

En particulier pour les localités à fortes précipitations (Thanh Hoa, Hoa Binh, Hanoi), il faudrait veiller à déployer des mesures pour lutter contre les inondations dans les zones basses et les zones urbaines, ainsi que les crues dans les rivières et les réservoirs, en particulier dans les zones inondées telles que Chuong My, à Hanoi.

Les provinces montagneuses du nord et du centre-nord du pays devraient inspecter et examiner les zones présentant des risques d’inondations et de glissements de terrain, informer les populations afin de prévenir activement et évacuer résolument les personnes de la zone dangereuse.
Les gestionnaires des réservoirs d'irrigation et d'hydroélectricité doivent mettre régulièrement à jour la situation, en calculant l'opération inter-réservoirs et la situation réelle pour diriger le bon fonctionnement.

Le Premier ministre a également demandé au Comité de pilotage national de prévention et de lutte contre les catastrophes naturelles d’organiser des réunions régulières, de suivre de près l’évolution du typhon et des inondations pour recommander rapidement aux ministères, services et localités de prendre des mesures opportunes. Le Comité national de réponse aux incidents, aux catastrophes naturelles et aux opérations de recherche et de sauvetage examinera le plan et dirigera la préparation des forces et des moyens et aidera les localités à organiser l’évacuation et le sauvetage sur demande.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural doit dirige les localités dans la prise de mesures visant à protéger la production et à minimiser les pertes, diriger des agences fonctionnelles et des localités pour vérifier et avoir un plan pour exploiter en toute sécurité les réservoirs, mettre en œuvre des mesures pour protéger les digues, les barrages et les ouvrages d'irrigation. Le ministère de l'industrie et du commerce dirigera l'assurance de la sécurité des établissements industriels et des zones minières, diriger l'exploitation sûre des réservoirs hydroélectriques, mettre en œuvre des mesures pour assurer la sécurité des systèmes de transmission et de réseau électriques, assurer l’approvisionnement électrique.

Le ministère des communications et des transports doit demander aux stations d’information côtières de suivre de près l’évolution de la tempête afin de coordonner avec les forces concernées pour informer les navires opérant en mer, diriger la mise en œuvre de plans visant à assurer la sécurité de la circulation sur les voies navigables, les routes, les voies ferrées et les voies aériennes, coordonner avec les forces de police pour mettre en œuvre des mesures de contrôle et de prévention des embouteillages et assurer la sécurité des passagers et des moyens de transport opérant dans les zones touchées par des catastrophes naturelles, préparer les forces, les moyens et les fournitures en temps opportun pour régler les conséquences et assurer la circulation sur les axes principaux.

Le ministère de la construction dirigera l'assurance de la sécurité des personnes et des biens pour les ouvrages de construction, en particulier les bâtiments, les tours en construction. Le ministère de la défense doit diriger les forces de garde-frontières, de garde-côtes dans la coordination avec les organismes fonctionnels et les administrations locales dans l’assurance de la sécurité des navires opérant en mer. Le ministère de la sécurité publique dirige les forces de police locales afin d’assurer la sécurité et l’ordre social dans les zones sinistrées, aider les populations locales à s’évacuer.

Le ministère des ressources naturelles et de l’environnement surveille de près l’évolution des tempêtes, établit des prévisions et fournit des informations aux agences de communication de masse et aux organismes compétents en vue d’informer rapidement les populations et servir la direction et le travail de confrontation. Le ministère de la santé ordonne aux services médicaux de base de concentrer les forces, les moyens, les médicaments pour soigner les blessés, soutenir, instruire les gens pour assurer l'assainissement de l'environnement après l'inondation, afin d'éviter l'épidémie après la catastrophe. -VNA