La présidente de l’Assemblée nationale, Nguyen Thi Kim Ngan, et des patriarches lors de la conférence. Photo : VNA

Gia Lai (VNA) – La présidente de l’Assemblée nationale, Nguyen Thi Kim Ngan, a assisté le 19 mars à Gia Lai à la conférence bilan des 10 ans de réalisation de la lettre des patriarches du Tay Nguyen affirmant leur fidélité à l’Oncle Ho, au Parti et à la Patrie, et leur volonté d’œuvrer ensemble pour le développement du Tay Nguyen.

La conférence bilan a été organisée par le Comité central de l’Association des personnes âgées, en coopération avec les ministères de la Défense et de la Sécurité publique, le Comité des affaires ethniques et la province de Gia Lai. Elle a réuni 224 personnes représentant les plus de 3.000 patriarches des villages des ethnies du Tay Nguyen (Hauts Plateaux du Centre).

La région du Tay Nguyen comprend cinq provinces : Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nong et Lam Dong. Elle a une population de 5 millions de personnes qui sont issues de 47 ethnies.

Il y a dix ans, en mars 2009, une conférence des patriarches exemplaires du Tay Nguyen a eu lieu. A cette occasion, 241 patriarches ont signé une lettre pour affirmer leur fidélité à l’Oncle Ho, au Parti et à la Patrie, ainsi que leur volonté d’œuvrer ensemble pour le développement du Tay Nguyen. Depuis, les patriarches ont continuellement encouragé leurs villageois à préserver l’identité culturelle de leurs ethnies. Ils ont également participé au développement de l’enseignement du vietnamien, à la protection forestière, à la garantie de la défense et de la sécurité nationale, ainsi qu’à la consolidation de la grande union nationale.

La présidente de l’Assemblée nationale a déclaré apprécier les contributions importantes des ethnies du Tay Nguyen, notamment celles des patriarches, au développement régional et national. Elle a émis le souhait que les patriarches et les personnes âgées des villages des ethnies du Tay Nguyen continuent d’encourager les habitants locaux à observer les politiques et les lois du Parti et de l’Etat, à développer les belles valeurs culturelles, à éliminer des mœurs reculées dont le mariage précoce… Elle a également demandé aux autorités locales de s’intéresser davantage à la formation et au recrutement des personnes issues des ethnies minoritaires. -VNA