Hanoi, 1er mars (VNA) – Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a déclaré le 28 février que les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pourraient organiser davantage de réunions après le 2e sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen  Kim Jong-un qui n’est pas parvenu à un accord mais n’ont pas immédiatement eu un tel plan.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen  Kim Jong-un lors du 2e sommet Etats-Unis et RPDC à Hanoi. Photo : VNA

S'adressant aux journalistes lors d'un vol entre le Vietnam et les Philippines, M. Mike Pompeo a souligné que les États-Unis et la RPDC n'avaient pas encore fixé de rendez-vous.

Il pense que cela prendra du temps et que chaque partie devra se rencontrer. Cependant, il a exprimé l'espoir que l'envoyé spécial américain sur la RPDC, Stephen Biegun, et la partie nord-coréenne se coordonneront bientôt.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a également déclaré qu'il ressentait de la bonne volonté entre les deux dirigeants. Il a donc espéré que les parties pourraient bientôt planifier leurs prochaines réunions.

Le même jour, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré que la Russie se félicitait des souhaits du président américain Donald Trump et du dirigeant coréen Kim Jong-un de continuer à mener un dialogue bilatéral sur la situation dans la péninsule coréenne.

Lors de la conférence de presse, Mme Zakharova a souligné que la Russie appréciait la volonté des deux dirigeants des États-Unis et de la RPDC de poursuivre le dialogue bilatéral, estimant que ce dialogue devait être soutenu par des mesures concrètes. - VNA