Pékin, 1er mars (VNA) - Des experts chinois ont fait des commentaires positifs sur le sommet de Hanoï entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC), soulignant que c’était un événement nécessaire pour jeter les bases à davantage de discussions et de progrès dans l’avenir.

Le dirigeant de la RPDC, Kim Jong-un (à gauche), et le président des États-Unis, Donald Trump, au sommet de Hanoï le 28 février. Photo: Yonhap/VNA

Wang Junsheng, spécialiste des relations internationales à l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que le sommet de Hanoï était un accord de transition reliant le passé et l'avenir, ajoutant que le règlement de la question nucléaire dans la péninsule coréenne mettait à l'épreuve la sincérité et la volonté des deux parties.

Yang Xiyu, chercheur à l'Institut chinois d'études internationales, a noté que le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne avait connu de nombreux tournants dans le passé, mais il ne s'est jamais arrêté et ne cessera jamais car il correspond aux intérêts de toutes les parties, y compris la RPDC.

De son côté, Wang Sheng, professeur de politique internationale à l'Université de Jilin, a déclaré que le résultat de ce sommet était "un peu surprenant". Il a montré les différences entre les deux parties dans leur compréhension du processus de dénucléarisation et de ses étapes. -VNA