Le Premier ministre Lee Hsien Loong s'exprime lors du 18e Dialogue Shangri-La, le 31 mai. Photo: VNA

Singapour (VNA) – Le 7 juin, le ministère singapourien des Affaires étrangères a fait une déclaration officielle suite aux remarques du Premier ministre Lee Hsien Loong sur le Vietnam et le Cambodge lors du Dialogue Shangri-La.

"Singapour attache une grande importance à ses relations avec le Cambodge et le Vietnam. Malgré nos différences par le passé, nous nous sommes toujours traités avec respect et amitié", a déclaré le porte-parole du ministère singapourien des Affaires étrangères sur son site web officiel.

"Les relations bilatérales se sont développées dans de nombreux domaines et nous avons collaboré avec d'autres pays de l'Asie du Sud-Est pour construire une association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) unie et cohérente", a-t-il affirmé.

Auparavant, lors du Dialogue Shangri-La et dans les commentaires publié le 31 mai sur sa page Facebook, le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong a indiqué que le Vietnam avait "envahi" et "occupé" le Cambodge en 1979.

Le ministère cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a affirmé le 6 juin que les commentaires du Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong s’opposaient à la survie des Cambodgiens.

Le ministère cambodgien a affirmé que ces remarques avaient certainement vexé les soldats volontaires vietnamiens qui s’étaient sacrifiés pour aider le Cambodge à sortir du régime génocidaire.  

Selon le porte-parole du ministère singapourien des Affaires étrangères, le Premier ministre Lee Hsien Loong tient à souligner que la stabilité et la prospérité régionales ainsi que la solidarité de l'ASEAN ne sont pas considérées comme acquis. Les incertitudes géopolitiques actuelles obligent les pays de l'ASEAN à maintenir leur solidarité et leur unité, et à renforcer leur coopération.

Le Premier ministre Lee Hsien Loong a fait référence à cette histoire pour expliquer comment l’habilité politique et la prévoyance ont permis de mettre fin aux guerres tragiques qui avaient causé de grandes souffrances au peuple indochinois pour instaurer la paix et la coopération dont la région jouit aujourd'hui.

Le 7 juin, la ministre des Affaires étrangères Vivian Balakrishnan a eu des conversations téléphoniques avec le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh, et le vice-Premier ministre et ministre cambodgien des Affaires étrangères Prak Sokhonn pour expliquer ces points.

"Ils ont convenu que, malgré de graves différences du passé, nous avons choisi la voie de la coopération, du dialogue et de l'amitié", a indiqué le communiqué du ministère singapourien des Affaires étrangères.

"Singapour s'engage à renforcer ses bonnes relations avec le Vietnam et le Cambodge et espère qu'elles pourront continuer à se développer sur la base de la franchise et de la confiance", a ajouté le communiqué. -VNA