Hanoï, 2 avril (VNA) - Singapour a proposé de nouvelles mesures pour lutter contre les fausses informations.

Photo d'illustration. Source: Internet

Un nouveau projet de loi soumis au Parlement singapourien le 1er avril exige des sites web de publier des avertissements ou des corrections sur les fausses nouvelles et de les supprimer.

Selon le ministre singapourien de la Justice, K. Shanmugam, ce projet de loi met l'accent sur de fausses déclarations des faits. Il ne traite pas des opinions et des points de vue.

Selon le ministère singapourien de la Justice, des sanctions pénales ne seront imposées que si les mensonges étaient propagés par des acteurs malveillants, nuisant à la société.

Ceux qui utilisent de faux comptes en ligne ou propagent de fausses informations à Singapour peuvent encourir jusqu'à 10 ans de prison. Pendant ce temps, l’amende maximale est d’un million de dollars singapouriens (740.000 dollars amricains).

Cette décision intervient deux jours après que le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a appelé les gouvernements à jouer un rôle plus actif dans la surveillance des plateformes en ligne. -VNA