Simplification des conditions pour des bons de caisse

Le projet d'arrêté sur l'émission de bons de caisse élaboré par le ministère des Finances, actuellement en parachèveent, libéralisera ce genre d'opération.
Le projet d'arrêté sur l'émission de bons de caisse élaboré par le ministère des Finances, actuellement en parachèveent, libéralisera ce genre d'opération.


Les entreprises souhaitant émettre de ces bons avant le 1er avril de chaque année ne devront présenter que les bilans certifiés des deux exercices précédents, au lieu de celui de l'année précédente, condition obligatoire figurant dans l'arrêté de 2006 du gouvernement en vigueur actuellement.


La simplification de ces conditions d'émission est également traduite par les réglementations sur la compétence d'approbation des plans d'émission des obligations appliquées pour les entreprises publiques.


Pour saisir ces opportunités, plusieurs entreprises nationales ont préparé activement la mise en circulation de leurs obligations, un signe positif pour le marché obligataire domestique dans les temps à venir.


Le groupe Electricité du Vietnam (EVN) prévoit d'émettre un volume de 2.000 milliards de dôngs d'obligations, alors que la société par actions de commerce et de traitement d'aliments Thôt Nôt (Gentraco) a adopté son plan d'émission des obligations pour un montant total de 50 milliards de dôngs.


Actuellement, le volume d'obligations d'entreprises ne représente que 10% du marché obligataire national, celui de la Banque de l'agriculture et de développement rural en représentant 33%, le reste étant des obligations du gouvernement et des localités. Toutefois, selon les spécialistes, les obligations d'entreprises seront un outil de mobilisation des capitaux qui connaître un franc succès dans le futur avec la reprise de l'économie vietnamienne et mondiale.


En fait, le nombre d'entreprises s'intéressant à la mobilisation de capitaux par l'émission de tels titres augmente rapidement ces derniers temps, puisqu'il est passé de 2 à 3 entreprises en 2008 à 15 en 2009, pour un volume total d'obligations en circulation de près de 20.000 milliards de dôngs, soit trois fois plus qu'en 2008.


Pour développer davantage ce marché, selon Dô Quynh Ngoc, secrétaire général de l'Association du marché obligataire du Vietnam, il est nécessaire de créer un comité de gestion de ce dernier, et de restructurer les obligations en circulation sur le marché, ce afin d'améliorer la qualité des produits obligataires. - AVI

Voir plus