Photo : internet

 

Hanoï (VNA) - Un dialogue à propos du changement climatique avec une partie de la jeunesse vietnamienne a eu lieu le 8 mai à Hanoï.

Ce dialogue était organisé par l’Agence française de Développement (AFD), le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement (MONRE), le Comité central de l’Union de la Jeunesse communiste Ho Chi Minh et l’Université nationale d’économie, dans le cadre du programme GEMMES (General Monetary and Multisectoral Macrodynamics for the Ecological Shift) Vietnam, un projet portant sur l’évaluation des dommages dus au changement climatique et les stratégies d’adaptation que le pays pourrait développer.

Faire face au changement climatique est une urgence pour le Vietnam. Selon l’ambassadeur adjoint de France au Vietnam, Oliver Sigaux, ce dialogue vise à sensibiliser les jeunes au changement climatique.

D’après le directeur de l’AFD, Fabrice Richy, le Vietnam sera à la fois le premier pays asiatique à bénéficier du programme GEMMES et le premier pays pour lequel la question des dommages climatiques et des stratégies d’adaptation et de résilience sera spécifiquement modélisée. En relation directe avec le MONRE et le Comité interministériel sur le Changement climatique, ce programme servira de base à la mise en œuvre des dernières méthodes de recherche dans le domaine des impacts économiques du changement climatique afin de construire une évaluation spatialisée des dommages potentiels et des pistes d’adaptation pour le Vietnam. Cette évaluation pourrait être utilisée par le gouvernement vietnamien à la fois lors les négociations climatiques et, en interne, pour optimiser les investissements en faveur du développement durable au niveau provincial.

Le projet GEMMES a été initié avec pour objectif de contribuer aux dialogues nationaux et internationaux sur les questions du réchauffement climatique et de la transition énergétique. L’AFD a activement collaboré avec les autorités publiques et les centres de recherche de différents pays dans le monde entier en vue de déployer ledit programme. Dans ce cas on trouve déjà le Brésil, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et la Colombie. En Asie, le Vietnam est le premier pays qui bénéficie de ce programme.

L’année 2018 marque le 45e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam et le programme GEMMES Vietnam s’inscrit parfaitement au cœur des priorités de la coopération franco-vietnamienne. A travers ce programme, la France réaffirme sa détermination à appuyer le Vietnam dans l’élaboration d’une stratégie à long terme en réponse aux effets du changement climatique et la réalisation des engagements pris au titre de l’Accord de Paris.

GEMMES Vietnam constitue également le volet central du Protocole d’Entente signé entre le MONRE et l’AFD le 27 mars 2018 lors de la visite officielle en France du Secrétaire général du Parti Communiste du Vietnam (PCV).

A savoir que le programme GEMMES Vietnam comprend les trois volets d’activités suivants : Primo, la recherche scientifique (volet central du programme) : il consiste à mener des recherches scientifiques indépendantes. Le programme GEMMES permettra également de renforcer un réseau de chercheurs et d’experts vietnamiens et français ;

Secundo, le volet institutionnel : Les institutions (dont le MONRE en tant que membre permanent du NCCC, l’AFD, l’Ambassade de France...) participant à ce volet assurent le lien avec les ministères concernés par le changement climatique à des fins de dialogue (entre les sphères académique et politique) et d’aide à la prise de décision en la matière ;

Tertio, le Volet de sensibilisation: Ce volet implique le Front de la Patrie du Vietnam et l’Eglise Bouddhiste du Vietnam, l’Union de la Jeunesse Communiste Ho Chi Minh et la Communauté Franco-Vietnamienne (via l'Association vietnamienne de Scientifiques et d'Experts-AVSF). Il a pour mission de sensibiliser le grand public à propos des enjeux du changement climatique ainsi que des stratégies de renforcement de la résilience. Ce volet appuie également les activités prospectives menées par les chercheurs et des organismes qui contribuent à l’élaboration de politiques publiques (au travers des liens avec des associations sociales).-VNA