Hanoï, 6 août (VNA) – Au moins 82 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées dans le séisme de magnitude 6,9 qui a secoué dimanche l'île touristique de Lombok dans le sud du pays.

Le séisme de dimanche s'est produit à 10 km de profondeur. L'épicentre se situait en mer, à 18 kilomètres au nord-ouest de Lombok. Photo: EPA

Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, a annoncé que la plupart des personnes décédées se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de Lombok, loin des principaux sites touristiques du sud et de l'ouest de l'île.

Une alerte au tsunami, rapidement levée, a suscité la panique chez les habitants qui se sont précipités pour trouver un lieu sûr, a dit le porte-parole.

L’agence de presse française AFP, citant les autorités locales, a fait savoir que de nombreux bâtiments avaient été endommagés à Mataram, la principale ville de Lombok.

Ce séisme est survenu une semaine après un premier tremblement de terre qui avait fait 17 morts sur cette île située à l'est de Bali et détruit des centaines de bâtiments sur l'île de Lombok. 

Selon l'institut américain de géophysique USGS, le séisme de dimanche s'est produit à 10 km de profondeur. L'épicentre se situait en mer, à 18 kilomètres au nord-ouest de Lombok. Il a été suivi de deux secousses secondaires, dont une de magnitude 5,4, et d'une vingtaine de répliques.

L'Indonésie est située sur la fameuse "ceinture de feu" du Pacifique, où des plaques tectoniques se rejoignent et où se produisent beaucoup d'éruptions volcaniques et de tremblements de terre.

Le tsunami de 2004, avait été provoqué par un séisme sous-marin de magnitude 9,3 au large de Sumatra (ouest de l'Indonésie) et avait fait au total 220.000 morts dans les pays riverains de l'océan Indien. -VNA