Réseaux sociaux: Un Code de conduite pour promouvoir les droits de l’homme

Selon les chiffres officiels, 55 millions de Vietnamiens, soit 57% de la population, utilisent des réseaux sociaux.

Hanoï (VNA) - Selon les chiffres officiels, 55 millions de Vietnamiens, soit 57% de la population, utilisent des réseaux sociaux. 

Réseaux sociaux: Un Code de conduite pour promouvoir les droits de l’homme ảnh 1Photo d'illustration

Si on prend uniquement Facebook, notre pays compte la septième plus grande population de «Facebookers» au monde... Force est de constater que les réseaux sociaux sont donc devenus un canal d’information indispensable à la grande majorité des Vietnamiens. Mais force est d’admettre aussi que si leur utilisation n’est pas solidement encadrée, ces mêmes réseaux sociaux peuvent devenir nuisibles à la population. Aussi le ministère de l’Information et de la Communication a-t-il promulgué un Code de conduite sur les réseaux sociaux.

Conversations en ligne, courriels, cinéma, émissions en direct, partage de fichiers et d’informations en tous genres… Les réseaux sociaux offrent à leurs utilisateurs des opportunités inédites. Mais pas que. Sur ces mêmes réseaux, un certain nombre de particuliers et d’organisations agitent l’étendard de la liberté d’expression pour propager des informations fausses, toxiques et contraires aux normes éthiques, aux mœurs et coutumes nationales. Pire, nombre de ces informations sont de pures calomnies qui portent préjudice à la sécurité nationale, à l’ordre et à la sûreté sociale.

Le Code de conduite sur les réseaux sociaux qui vient d’être promulgué par le ministère de l’Information et de la Communication vise à créer des normes de comportement indispensables à l’instauration d’un cyber-environnement sûr et sain, lequel devrait avoir pour effet de promouvoir les droits de l’homme.

Il s’applique à tous les utilisateurs et tous les fournisseurs de services des réseaux sociaux au Vietnam, ceux de la fonction publique étant tenus à une observance plus stricte.

En vertu du Code, avant de s’abonner à un réseau social, les organisations et les particuliers doivent bien se renseigner sur ses conditions d’utilisation et s’engager à les respecter. Il leur est recommandé d’utiliser leur vrai nom, d’indiquer leur vrai site web et leurs autres coordonnées, de les faire vérifier par le fournisseur de service du réseau en question. Ils doivent également s’occuper de la gestion et de la confidentialité de leurs comptes et tenir informés les services compétents et le fournisseur de service le plus rapidement possible de la perte de contrôle ou de la falsification de leurs comptes, des incidents pouvant affecter la sécurité nationale et l’ordre social, les intérêts légitimes d’organisations et de particuliers.

Toujours en vertu du Code, les informations partagées sur les réseaux sociaux doivent provenir de «sources officielles fiables». Les utilisateurs doivent se comporter conformément aux valeurs morales, culturelles, aux belles traditions du peuple vietnamien. En d’autres termes, il est interdit d’inciter à la haine, à la violence, à la discrimination entre les régions, les genres, les religions; de publier des informations contraires à la loi, des informations qui offensent l’honneur, la dignité ou qui portent préjudice aux droits et aux intérêts légitimes d’organisations et de particuliers. Il est également interdit d’utiliser des mots contraires à la civilité, aux mœurs et coutumes nationales; de propager des informations fausses; de faire de la publicité de services illégaux à des fins économiques.

Le même Code encourage, en revanche, l’utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir de belles images du Vietnam, de sa population et de sa culture. Les utilisateurs sont invités à partager abondamment les informations positives, à encourager leurs proches à veiller à ce que les enfants puissent utiliser les réseaux sociaux de manière sure et saine.

À noter que si ce Code de conduite sur les réseaux sociaux n’est pas contraignant, les pratiques jugées malsaines dans ce texte et qui constituent en plus des infractions à la loi seront sanctionnées conformément à la loi, en l’occurrence la Loi sur la cybersécurité, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. -VOV/VNA

Voir plus