Le plan d'action du Groupe de dialogue Vietnam-Etats-Unis prévoit un règlement effectif des conséquences de l'agent orange/dioxine d'ici 2020, lors de la 7e réunion les 20 et 21 septembre à Hanoi du Comité mixte consultatif Vietnam-Etats sur l'agent orange/dioxine (JAC).

Dans les cinq années à avenir, les activités seront particulièrement renforcées, la décontamination de l'aéroport de Da Nang (Centre) commençant cette année.

Le Groupe de dialogue Vietnam-Etats-Unis sur l'agent orange/dioxine qui regroupe des individus, scientifiques et décideurs de politiques a pour objet de mobiliser toutes les ressources en vue d'un tel règlement.

En 2011, il a réussi à mobiliser 91 millions de dollars pour la décontamination de sites pollués par la dioxine à Da Nang, à Biên Hoa et à Phu Cat (Centre). Un tiers de cette somme a été consacré aux programmes de santé et de soutien des victimes handicapées de l'agent orange/dioxine de huit provinces, soit près de 20.000 personnes.

Le groupe a depuis peu notablement progressé dans le règlement du problème de l'agent orange/dioxine au Vietnam, avec notamment la promulgation le 22 décembre 2011 par le président des Etats-Unis Barack Obama d'une loi accordant une somme de 20 millions de dollars pour l'aéroport de Da Nang et les programmes de santé et de soutien des victimes vietnamiennes.

En 2011, le gouvernement vietnamien a décidé de consacrer 28 milliards de dongs, soit près de 1,3 million de dollars, au projet de Village de l'amitié afin de s'occuper des victimes.

Le village a en outre reçu 25.000 dollars de dons d'organisations non gouvernementales et de particuliers.

Le groupe de dialogue Vietnam-Etats-Unis discute pendant deux jours de nombreux points sur la décontamination des sites, les soins de santé pour les victimes, de recherche scientifique sur la dioxine, d'expérimentation des techniques mises au point pour la décontamination... -AVI