Transactions dans la Banque du développement immobilier de Hô Chi Minh-Ville (HDBank). Photo: VNA/CVN
Hanoï (VNA) - Lors de la conférence de presse du gouvernement en avril, le ministre Mai Tiên Dung, président du Bureau du gouvernement, a informé que jusqu’au 17 avril, la croissance du crédit avait augmenté de façon limitée (3,23%). Ce chiffre est plus bas que l’année dernière (5%).

Le ralentissement du crédit bancaire était dû à la politique de la Banque d’État du Vietnam (BEV) visant à maintenir la croissance du crédit à 14% cette année, niveau similaire à 2018. Pour cela, l’objectif de croissance du crédit des banques est baissé.

La Banque du commerce extérieur du Vietnam (Vietcombank) prévoit une croissance des crédits de 15% pour cette année, d'autres tablent sur un chiffre en moyenne de 7%. Cette situation influence sur le chiffe d’affaires des banques parce qu'actuellement, 70% de leurs recettes proviennent de l’octroi de crédits.

La Banque commerciale par actions d'industrie et de commerce du Vietnam (Vietinbank) est un des établissements affectés par la politique sur le crédit. À cause de la baisse de crédits octroyés de 26.000 milliards de dôngs durant les trois derniers mois de 2018, la banque a perdu 853 milliards de dôngs (avant impôts). Vietinbank ne fait plus partie du top 5 des banques les plus rentables.

Au 1er trimestre de cette année, le crédit de Vietinbank est encore réduit de 6.600 milliards de dôngs, soit une diminution de 0,8% par rapport aux trois derniers mois de 2018. Vietinbank espère que cette année, son volume de crédit augmentera de 6% à 7%, ce qui reste bas par rapport aux autres banques, qui espèrent obtenir le double.

Dans le même temps, la Banque d’import-export du Vietnam (Eximbank) voit son volume de crédit baisser de 2,6%. Son bénéfice total de avant impôt est plus bas de 38% par rapport à la même période de l’an dernier.

Pour les petites banques, les crédits accordés sont légèrement plus importants au cours des trois premiers mois de l’année. Le bénéfice total de Saigonbank a augmenté 0,8%, alors que celui de VietCapital a baissé de 2,6%, et celui de la Banque commerciale par actions du Citoyen national (NCB) a également subit une diminution de 22,7%...

Selon les spécialistes dans ce domaine, la politique de restriction du crédit, surtout dans les secteurs à risque comme l’immobilier, ne provoquent pas beaucoup de changements. -CVN/VNA