Le village de Tuy Loan possède des conditions propices au développement du maraîchage. Photo: CVN/VNA

Hanoi (VNA) - Le village de Tuy Loan, commune de Hoà Phong, district de Hoà Vang, ville de Dà Nang (Centre), est connu pour son maraîchage biologique qui rapporte aux habitants une source de revenus stable et leur permet de développer son agrotourisme.

Situé à 15 km de la ville de Dà Nang, le village de Tuy Loan est une destination prisée pour les touristes de visiter et découvrir la culture maraîchère.

Gâté par la nature, Tuy Loan possède des conditions propices tant au niveau du climat, du sol que de l'eau, permettant ainsi de développer le maraîchage. Mais comment faire pour préserver ce métier tout en améliorant les conditions de vie des habitants?

La direction de la Coopérative des services de production et de consommation des légumes bio de Tuy Loan a décidé de développer le maraîchage biologique en parallèle avec l'agrotourisme.

La coopérative a proposé à des organismes compétents de faciliter sa participation à des foires agricoles, l'établissement du système de gestion de la qualité des produits, la création de l'image de marque, le marquage du code QR...

Ainsi les maraîchers du village ont-il l'occasion d'approcher de nouvelles avancées agricoles et de les appliquer dans l’horticulture, dont notamment la culture sous serre, leur permettant d'augmenter le rendement et la qualité de la production.

En particulier, "la coopérative propose également des circuits touristiques à l’exploration de la fabrication de galettes de riz, spécialité du village. Ces tours sont favorisés par les voyagistes et les écoles", a fait savoir le directeur de la coopérative, Bùi Dung.

Des circuits à 5.000 dôngs

Les élèves explorent la culture maraîchère au village de Tuy Loan, à Dà Nang (Centre). Photo: CVN/VNA

Ces deux dernières années, le village maraîcher de Tuy Loan a accueilli près de 6.000 élèves et étudiants en visite scolaire qui s’y sont rendus pour un ticket d’entrée de seulement 5.000 dôngs.

Il prévoit d'y mettre prochainement à niveau certains ouvrages de sorte qu'il puisse attirer annuellement, dès le début de 2019, environ 8.000 élèves, pour un prix unitaire de 10.000 dôngs, soit un total de 80 millions de dôngs par an.

Bien que les habitants du coin soient tous fermiers, depuis la création de ces circuits, ils se sont tous plus ou moins improvisés guides touristiques professionnels.

"Quand les écoliers visitent notre village, l'ambiance devient plus animée. Les enfants nous posent beaucoup de questions sur les techniques culturales, la capture des insectes ou le désherbage…", raconte avec enthousiasme Trân Luong, un villageois de Tuy Loan. Selon lui, bien que la vente des tickets ne soit pas vraiment notable, elle aide sûrement les habitants à améliorer leurs conditions de vie.

Pour Trân Công Khuê, vivant dans le hameau de Tuy Loan Tây 1, la fréquence des circuits d'écotourisme a contribué à promouvoir l'image du village de Tuy Loan et sa culture maraîchère, ainsi qu'à inciter à la consommation des légumes bio.

L'agrotourisme a permis aux 50 villageois d'avoir un emploi stable, aux 22 foyers d'améliorer leurs conditions de vie et de contribuer de manière non négligeable à édifier la Nouvelle ruralité.

"L'écotourisme stimule le développement économique du village. Dans les temps à venir, nous espérons recevoir plus de soutien de la part des autorités locales pour élargir la production, renforcer la promotion des produits et créer des circuits touristiques vers les autres sites du village", a souligné Bùi Dung. -CVN/VNA