Proposition d'investissement mise en evidence dans le complexe petrochimique du Vietnam hinh anh 1Photo : VNA

Hanoï (VNA) – La proposition du groupe gazo-pétrolier du Vietnam (PVN) auprès du gouvernement à construire un complexe de raffinage, de pétrochimie et de réserve nationale de pétrole brut et de produits pétroliers est une bonne idée.

Cest ce qu'a souligné le Dr Nguyen Quoc Thap, président de l’Association du gaz et du pétrole du Vietnam (APV) lors d’une interview accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA).

Proposition d'investissement mise en evidence dans le complexe petrochimique du Vietnam hinh anh 2Le Dr Nguyen Quoc Thap, président de l’Association pétrolière du Vietnam (APV). Photo : VNA

En effet, ce complexe de raffinage, de pétrochimie et de réserve nationale de pétrole brut et de produits pétroliers d'une valeur d’environ de 18 milliards de dollars sera situé dans le parc industriel gazo-pétrolier de Long Son, commune de Long Son, ville de Ba Ria-Vung Tau (Sud).

Le complexe comprendra un projet de raffinage et de pétrochimie et une réserve nationale de pétrole brut et de produits pétroliers.

Le projet de raffinage et de pétrochimie aura une capacité annuelle de 12 à 13 millions de tonnes de pétrole brut, 0,6 million de tonnes de condensats, de gaz naturel liquéfié et éthane, pour la première phase. Il fournira chaque année de 7 à 9 millions de tonnes de pétrole et de 2 à 3 millions de tonnes de produits pétrochimiques.

La réserve nationale de pétrole brut et de produits pétroliers aura une capacité annuelle d'un million de tonnes de pétrole brut et 500.000 m3 de produits pétroliers.

Selon PVN, la demande de consommation de carburants du marché national a atteint 18 millions de tonnes en 2020 et devrait s'élever à 25 millions en 2025, puis 33 millions de tonnes en 2030.

Cependant, la capacité de production nationale ne peut répondre actuellement qu'à environ 70% de la demande de produits pétroliers pour le moment. Ce chiffre ne serait que de 40% en 2030 et 20% en 2045. Ainsi, le Vietnam ferait face à une pénurie de 19,5 millions de tonnes de carburants en 2030, de 25 millions de tonnes en 2035 et jusqu'à 49 millions de tonnes en 2045.

Selon le Dr Nguyen Quoc Thap, pour l’heure, la raffinerie de Dung Quat, la raffinerie de Nghi Son et des usines de traitement de condensat approvisionnent environ 12,2 millions de tonnes de pétrole et d’essence pour le marché domestique. Ce volume pourrait augmenter à environ 13,5 millions de tonnes après l'expansion de la raffinerie de Dung Quat.

Au cours de ces sept derniers mois, la situation économique et politique mondiale a connu de nombreuses fluctuations. Notamment, le cours du pétrole brut a fortement chuté en juillet et ne montre aucun signe d'arrêt. En cette conjoncture difficile, le groupe PVN a cherché à faire face aux fluctuations de manière flexible en valorisant les ressources de la chaîne de valeur pour minimiser les dommages causés par les impacts négatifs et maintenir la stabilité dans ses activités de production et de commerce.

Son exploitation de pétrole brut a atteint 0,9 million de tonnes en juillet, dépassant de 19% le plan initial; et 6,38 millions de tonnes au cours des sept premiers mois de l'année, représentant 73% du plan fixé pour 2022.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires total des sept mois de 547.700 milliards de dongs, soit une hausse de 56% par rapport à la même période de 2021. PVN a contribué au budget de l'État à hauteur de 79.600 milliards de dongs, dépassant son plan de 74% et en hausse de 47% en rythme annuel.

Selon son directeur général, Le Manh Hung, d’ici la fin de l’année, PVN continue de suivre de près la situation du marché, la situation macroéconomique et se concentre sur le contrôle des risques pour accomplir au mieux possibles les tâches fixées.

Le groupe et ses unités membres se concentrent ainsi sur la mise en œuvre de solutions pour augmenter les réserves et le volume d'exploitation, élargir les débouchés, renforcer les liens, promouvoir les activités d'investissement afin de contrôler les risques et de tirer parti des opportunités, et mettre en œuvre les stratégies d'investissement et les projets clés.

Par ailleurs, il envisage de poursuivre les tâches scientifiques à long terme, ainsi que la recherche et le développement, de mettre en œuvre efficacement ses projets sur la transformation numérique, la construction d'usines intelligentes et le Big data.

En outre, PVN continue de coopérer étroitement avec les organes concernés pour finaliser le projet de loi sur le pétrole et le gaz (amendée). -VNA