Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées

Un colloque intitulé "Promouvoir le tourisme : besoin de novelles percées" a été organisé le 6 août par le journal en ligne Nhân Dân (Le Peuple).
Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées ảnh 1Des touristes pratiquent le Tai-chi-chuan à bord d'une croisière visitant la baie d'Ha Long. Photo: Vietnam+

Un colloque intitulé "Promouvoir le tourisme : besoin de novelles percées" a été organisé le 6 août par le journal en ligne Nhân Dân (Le Peuple).

«Je pense que la promotion du tourisme au Vietnam se résume en deux mots : excitante mais très difficile. L’excitation est due à l’attention croissante du Parti, de l’État, des ministères, des secteurs, des entreprises, des touristes internationaux et nationaux, avec une bonne augmentation des revenus et de la proportion de l’industrie sans fumée dans le PIB national ces derniers temps... Cependant, nous rencontrons encore des difficultés à cause du manque de professionnalisme, d'expériences et du faible budget...», a déclaré Dinh Ngoc Duc, directeur du Département des marchés touristiques relevant de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam.

Alors, quelles mesures que l'industrie « sans fumée » devrait-elle prendre pour créer de nouveaux tournants et obtenir de meilleurs résultats?

Le tourisme n'est pas juste une affaire des agences de voyages ou des hôtels…

Selon Phung Xuan Khanh, directeur de l’agence de voyage Tien Phong, il est nécessaire de mener quatre tâches pour améliorer l’efficacité du tourisme.

Premièrement, il est important de déterminer les marchés pour renforcer la promotion. Chaque marché a besoin de produits appropriés. « Par exemple, les marchés japonais et indien sont complètement différents, si nous utilisons un même produit pour les activités de promotion du tourisme sur ces deux marchés, nous échouerons sur l’un des deux », a-t-il indiqué.

Deuxièmement, il est nécessaire de choisir un produit pour la promotion sur un marché. Par exemple, si on promeut le « pho » sur le marché indien, on n’arrivera pas à retenir l’attention.

 
Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées ảnh 2Des touristes étrangers au Vietnam. Photo: Vietnam+

Troisièmement, une trousse d'outils au service de la promotion du tourisme est nécessaire. Si nous ne disposons pas d’outils appropriés, la promotion du tourisme coûtera beaucoup d’efforts et prendra du temps.

Quatrièmement, les services ont un rôle important. Si nous avons de bons marchés et de bonnes trousses d'outils, mais les services, la dernière étape dans le processus de promotion du tourisme, ne sont pas assurés, le développement du marché touristique vietnamien rencontrera certainement des difficultés.

Le professionnalisme et l’hospitalité ne sont pas juste un travail des agences de voyage ou des hôtels. Tous les secteurs, les agences de gestion de l'immigration, les commerçants doivent être hospitaliers.

Est-il nécessaire de mettre en place un Conseil national de promotion du tourisme ?

Hoang Nhan Chinh, chef du secrétariat du Conseil consultatif du tourisme, a insisté sur la nécessité de mettre en place un Conseil national de promotion du tourisme qui devra réunir des représentants d’agences de gestion publique, d’associations professionnelles et d’entreprises pour donner des avis et contribuer au fonds de promotion du tourisme.

 
Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées ảnh 3Hoang Nhan Chinh, chef du secrétariat du Conseil consultatif du tourisme. Photo: Vietnam+

Partageant l'avis de Hoang Nhan Chinh, Phung Quang Thang, vice-président de la Société vietnamienne des agences de voyages (VISTA), a pris la Thaïlande comme exemple. Ce pays voisin a développé le tourisme depuis des années avec de nombreuses réformes. En 1979, la Thaïlande a décidé de créer un conseil de promotion du tourisme, spécialisé dans la promotion du tourisme de son pays.

Singapour, pour un autre exemple, un petit pays, a également créé un conseil de promotion du tourisme. À ce jour, la cité-Etat, qui compte quelque millions d'habitants, a accueilli 18,5 millions de visiteurs étrangers...

Phung Quang Thang a souligné l’importance du modèle d’organisation, d'une agence nationale de promotion du tourisme pour réunir les ressources, et des méthodes de travail, suggérant de trouver des solutions appropriées pour chaque localité.

En ce qui concerne l'attraction des ressources, Phung Quang Thang a proposé un plan qui se concentre sur les agences de gestion du tourisme, leur coordination avec les autres secteurs, ainsi que les sites touristiques.

 
Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées ảnh 4Laissez les sourires rester sur le visage des touristes après leur voyage au Vietnam. Photo: Vietnam+

Chacun doit bien jouer son rôle dans le «jeu»

Selon Dinh Ngoc Duc, directeur du Département des marchés touristiques relevant de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, pour assurer l’efficacité de la promotion du tourisme, tous les acteurs de l'industrie « sans fumée » devraient "s'asseoir ensemble" et chacun devrait bien jouer son rôle.

Les agences de gestion publique doivent jouer le rôle locomotive pour soutenir les localités, les destinations et les entreprises. Les localités, elles, doivent bien gérer leurs activités de promotion. De leur côté, les entreprises doivent coopérer avec les agences de gestion publique pour exploiter les marchés.

 
Promotion du tourisme au Vietnam : le «jeu» a besoin de nouvelles percées ảnh 5Dinh Ngoc Duc, directeur du Département des marchés touristiques de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam. Photo: Vietnam+

« Dans la promotion du tourisme, ce qui importe, c'est qu'il faut de bons résultats, au lieu des mots fleuris. Une bonne performance signifie que les touristes vers une destination ressentent l'hospitalité des habitants locaux et ont accès à de bons produits, outre le rôle des autorités locales », a-t-il souligné. -Vietnam+

Voir plus