Progrès dans le règlement du conflit Thaïlande-Cambodge

L'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) a annoncé le 5 mai des progrès dans le règlement du conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge.

L'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) a annoncé le 5 mai des progrès dans le règlement du conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge.

S'exprimant devant la presse, le Secrétaire général de l'ASEAN, Surin Pitsuwan, a annoncé qu'avec l'assistance des pays de la région comme du monde, les parties avaient créé un effort commun pour régler ce conflit. Selon lui, le fait que les chefs de la diplomatie des pays aséaniens seront à l'écoute de ce problème lors du 18e Sommet de l'ASEAN, qui a lieu du 5 au 7 mai à Jakarta, constitue déjà un premier progrès.

Le ministre indonésien des Affaires étrangères, Marty Natalegawa, a fait savoir que la Thaïlande et le Cambodge avaient demandé au président de ce pays, Susilo Bambang Yudhoyono, d'organiser des rencontres bilatérales pour régler le conflit frontalier. Cela pourra ouvrir des rencontres bilatérales au niveau des chefs de la diplomatie et autres dirigeants des deux pays, a-t-il estimé. Cependant, la date et le lieu de ces rencontres restent à fixer.

La Thaïlande et le Cambodge ont conclu le 4 mai un 3è cessez-le-feu depuis le début des combats frontaliers, le 22 avril, qui ont fait 18 morts et obligé près de 100.000 civils à s'enfuir. Les deux pays ont convenu de permettre à l'Indonésie, qui assume la présidence tournante de l'ASEAN, d'envoyer des observateurs dans les zones litigieuses. -AVI

Voir plus