Hanoi, 25 octobre (VNA) - Un programme visant à améliorer la formation des professeurs de japonais au Vietnam a été lancé à Hanoi le 24 octobre.

L'ambassadeur du Japon au Vietnam, Umeda Kunio. Photo : VNA


Ce programme, qui fait partie des activités marquant le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, est organisé par l’ambassade du Japon et le Centre japonais pour les échanges culturels au Vietnam - relevant de la Fondation japonaise pour les échanges culturels.

Lors de la cérémonie de lancement, l'ambassadeur du Japon, Umeda Kunio, a déclaré que lors de la Conférence internationale sur l'avenir de l'Asie tenue en juin 2017 à Tokyo, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, avait souhaité renforcer la formation de professeurs de japonais dans trois pays asiatiques. Le Vietnam a été choisi pour figurer parmi les trois pays du programme, aux côtés de l'Inde et du Myanmar.

Soulignant les relations étroites  entre les deux pays et la nécessité de former des professeurs de japonais, le diplomate a indiqué qu’il y avait actuellement environ 290.000 Vietnamiens au Japon, soit 6,5 fois plus qu'il y a 7 ans. On dénombre 130.000 apprentis et 80.000 étudiants, dont la demande d’apprentissage du japonais est forte. En outre, le nombre de personnes désirant apprendre le japonais dans les établissements d’enseignement public au Vietnam est également en augmentation.

C’est pourquoi, il est urgent d'améliorer la qualité et le nombre d'enseignants de japonais, a déclaré M. Kunio, ajoutant que 75 lycées et écoles secondaires du Vietnam enseignent le japonais et que certaines écoles primaires ont également ouvert des cours de japonais.

L'ambassadeur Umeda Kunio a attribué la demande croissante d'apprendre le japonais en partie au nombre croissant d'entreprises japonaises investissant au Vietnam. Le total des investissements japonais dans le pays a atteint un record de 9,1 milliards de dollars en 2017 et de 6,5 milliards de dollars au premier semestre de cette année.

Il a exprimé son espoir que ce programme deviendrait une activité significative pour les deux pays, contribuant à promouvoir leurs relations de coopération et d’amitié.

En présentant le programme, Ando Toshiki, directeur de la Fondation japonaise pour les échanges culturels, a déclaré qu'il comprenait deux cours, l'un sur la formation de nouveaux enseignants et l'autre sur la formation intensive des enseignants actuels. La premier commencera en décembre et durera environ quatre ou cinq mois, tandis que le second sera réalisé d'ici à mars 2019.-VNA