Photo: VNA
Hanoï (VNA) – En 2017, les exportations nationales de produits aquatiques sont estimées à plus de 8,3 milliards de dollars, en hausse de près de 19% sur un an, selon l'Association des producteurs et des exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Selon le Département général des douanes, au dernier décompte daté du 15 novembre 2017, ces exportations avaient dépassé 8 milliards de dollars, en hausse de 18% en glissement annuel.  

L’Union européenne (UE), les États-Unis, le Japon et la Chine ont été, respectivement, les trois plus grands débouchés des produits aquatiques vietnamiens.

Selon la VASEP, les exportations nationales de produits aquatiques vers la plupart des pays ont connu une forte croissance, à l'exception d'une légère chute de celles vers les États-Unis, l'Australie et la Russie.

Cette année, avec un chiffre d'affaires à l'exportation estimé à 1,47 milliard de dollars (+21,2%), l’UE devrait remplacer, pour la première fois, les États-Unis en tant que premier importateur de produits aquatiques vietnamiens.

Les exportations de ces produits vers le Japon ont connu une progression à deux chiffres avec un chiffre d'affaires total de 1,3 milliard de dollars, en hausse de près de 18% par rapport à 2016.

Notamment, la Chine a dépassé les États-Unis dans la liste des plus grands importateurs de pangasius et de crevettes du Vietnam. Ce pays voisin est actuel le plus grand importateur de pangasius vietnamiens et le troisième importateur de crevettes vietnamiennes, après l'UE et le Japon.

Les expéditions de produits aquatiques du Vietnam vers les États-Unis ont légèrement diminué (-2,9%) par rapport à 2016, principalement en raison des droits antidumping élevés et du programme d'inspection des poissons siluriformes, dont les tra vietnamiens, entré en vigueur le 1er août 2017.

Selon la VASEP, les exportations nationales de produits aquatiques devraient atteindre 8,5 milliards dollars en 2018, soit une croissance de 3% par rapport à 2017, grâce à la forte demande pour les crevettes et au potentiel d’autres principaux marchés tels que la Chine, le Japon et la République de Corée. -VNA