La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang lors de la conférence de presse périodique du ministère tenue le 24 janvier à Hanoï. Photo: VNA

Hanoi, (VNA) – « L'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union Européenne est un accord important qui présente de nombreux avantages pour les citoyens, ainsi que pour la communauté d’entreprises vietnamiennes et européennes", a déclaré la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse périodique du ministère tenue jeudi 24 janvier à Hanoï.

"Dans cet esprit, les deux parties s'efforcent d'achever les procédures en vue de la signature officielle, de la ratification et de l’application de cet accord», a ajouté Mme Le Thi Thu Hang.

Répondant à la question de correspondants sur la séance de dialogue sur le rapport national du Vietnam dans le cadre du troisième cycle de l'Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l'homme (CDH) des Nations unies, la porte-parole Le Thi Thu Hang a annoncé que le 22 janvier, dans le cadre du groupe de travail sur le troisième cycle de l’EPU du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, la délégation du Vietnam, conduite par son vice-ministre de Affaires étrangères Le Hoai Trung avait participé à des dialogues avec des représentants de 122 pays membres de l’ONU sur la promotion et la garantie des droits de l’homme au Vietnam.

« Le Vietnam attache une importance particulière et met en œuvre sérieusement l'EPU, qui est un mécanisme efficace du CDH fondé sur les principes d'égalité, de dialogue et de coopération » a-t-elle déclaré avant de décrire ce mécanisme à la fois comme une obligation pour un État membre de l’ONU et comme une occasion de présenter les politiques, efforts et réalisations cohérentes du pays en matière de garantie des droits de l’homme.

Selon elle, la plupart des délégués participants à la séance de dialogue ont pris acte des réalisations du Vietnam et encouragé le pays à poursuivre ses efforts pour garantir les droits de l'homme, en particulier dans les domaines économique, social et culturel, l'élimination de la faim, la réduction de la pauvreté, la garantie du bien-être social ainsi que des droits des personnes vulnérables comme les femmes, les enfants, les personnes handicapées ou issues d’ethnies minoritaires.

Ils ont également salué et apprécié la mise en œuvre sérieuse par le Vietnam des recommandations acceptées lors du deuxième cycle de l’EPU et dans le processus d’élaboration du rapport soumis lors du troisième cycle.

Lors de la séance de dialogue du troisième cycle de l’EPU, le Vietnam a reçu plus de 300 recommandations des pays participants, qui couvraient divers aspects des droits de l'homme.

La porte-parole Le Thi Thu Hang a informé que les agences vietnamiennes compétentes étudieraient attentivement les recommandations avant d’en rendre compte au Premier ministre.

Le Vietnam annoncera officiellement les recommandations acceptées lors de la session ordinaire du Conseil des droits de l'homme en juin prochain, a-t-elle déclaré. -VNA