La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Le 17 octobre 2018, la Commission européenne a adopté la décision de soumettre au Conseil européen la proposition de signature officielle de l’Accord de libre-échange (ALE) Vietnam-Union européenne (UE). C’est une avancée, témoignant de la détermination des deux parties de promouvoir cet accord, a déclaré la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang.

Lors du point presse périodique du ministère tenu jeudi 25 octobre à Hanoï, répondant à la question de correspondants sur le processus de signature de l’ALE Vietnam-UE, Le Thi Thu Hang a estimé que c’était une démarche importante contribuant au partenariat de coopération intégrale Vietnam-UE, un soutien à la liberté du commerce pour l’intérêt commun et au système commercial multilatéral ouvert. Dans cet esprit, les deux parties poursuivent leurs efforts pour achever les formalités pour la signature officielle, la ratification et l’application de cet accord.

L’ALE Vietnam-UE est un accord de libre-échange de nouvelle génération engagé par le Vietnam et les 28 pays membres de l’UE. Le 1er décembre 2015, les négociations de cet accord se sont achevées. Le 1er février 2016, un document sur cet accord a été rendu public. Le 17 octobre 2018, la Commission européenne a terminé sa réunion et convenu d’adopter la soumission au Conseil européen pour l’approbation de cet accord pour aboutir sa signature officielle, prévue à la fin de cette année et sa ratification au début de 2019.

C’est le résultat des efforts sur le plan politique, en termes de relations extérieures, de négociations, de coopération… des deux parties. C’est la joie des Vietnamiens et de la communauté d’entreprises du Vietnam et de l’UE.

En août 2018, 24 des 28 pays de l’UE investissent au Vietnam via 2.141 projets d’un fonds cumulant de 24,17 milliards de dollars. L’UE se classe 5e parmi les premiers investisseurs étrangers au Vietnam, après la République de Corée, Taïwan (Chine), le Japon et Singapour. Les Pays-Bas se classent premières avec 318 projets d’un fonds de 9,16 milliards de dollars, suivis de France, 527 projets et 3,63 milliards de dollars. -VNA



Lê Thi Thu Hang a également fait part de la prochaine visite au Vietnam du secrétaire américain à la Défense James Mattis. La réparation des dommages de guerre, surtout la désintoxication de l’aéroport de Biên Hoa, dans la province de Dông Nai, sera l’une des questions phares à aborder lors de son déplacement.