Hanoi (VNA) –  La réduction du nombre de conditions commerciales est l'une des solutions clés que le gouvernement a élaborées pour améliorer l'environnement des affaires et la compétitivité nationale en 2023, a déclaré le vice-ministre du Plan et de l'Investissement Trân Huy Dông lors d’un colloque tenu jeudi 6 juillet à Hanoi.

Plus d'efforts a deployer pour simplifier les conditions commerciales hinh anh 1La réduction du nombre de conditions commerciales est l'une des solutions clés que le gouvernement a élaborées pour améliorer l'environnement des affaires et la compétitivité nationale en 2023.  Photo : VNA

Durant la période 2016-2019, la plupart des décrets révisés sur les conditions commerciales ont été publiés, permettant de réduire et simplifier environ 50% des conditions commerciales, a-t-il déclaré.

Il s’agit d’un résultat très positif, a affirmé le vice-ministre Trân Duy Dông, ajoutant que son minisère procède à un examen général des secteurs d'activité conditionnels et des conditions commerciales dans 15 domaines de la gestion publique des ministères et des branches afin d'identifier les difficultés dans l'environnement des affaires.

La doctoresse Nguyên Minh Thao, de l’Institut central de gestion économique (CIEM), a cité une enquête sur l'investissement conditionnel et les activités commerciales et les conditions commerciales dans 15 domaines, qui montre que la qualité des conditions commerciales dans certains zones ont été améliorées.

Plus d'efforts a deployer pour simplifier les conditions commerciales hinh anh 2Lors de la réunion.  Photo : VNA

Elle a déclaré que les conditions commerciales dans de nombreux domaines ont été conçues de manière systématique et claire, tandis que de nombreuses conditions déraisonnables ont été supprimées, contribuant à renforcer la transparence dans l'élaboration des lois.

Cependant, l'expert a estimé que les efforts visant à améliorer l'environnement des affaires et les conditions des affaires ralentissent, tandis que les obstacles aux conditions des affaires doivent encore être supprimés dans certains domaines.

Dans certains domaines, les obstacles aux conditions d’affaires sont encore plus importants, a souligné la doctoresse Nguyên Minh Thao.

Afin d'améliorer l'environnement des affaires, elle a fait également des propositions et des recommandations aux ministères et aux secteurs pour continuer à proposer de réduire et de simplifier les conditions des affaires à la demande du gouvernement dans la résolution n ° 02/NQ-CP en 2022 et la résolution n ° 01/NQ-CP en 2023.

Un représentant du CIEM a souligné les problèmes majeurs dans le domaine, notamment le nombre déraisonnablement élevé de certificats requis, la limitation de la décentralisation dans l'octroi des licences et la complexité des procédures administratives dans l'octroi des sous-licences.

Le représentant du CIEM a proposé que les ministères et les secteurs continuent de simplifier et de réduire les conditions d'affaires. Le gouvernement ne devrait pas lever davantage de conditions qui entravent les investissements et les activités commerciales lors de la délivrance de nouveaux documents juridiques ou de la modification de documents existants, tout en améliorant l'efficacité de la consultation et de la vérification des documents juridiques avant leur publication, a déclaré le représentant.

Les participants ont également exprimé leur souhait de voir le gouvernement rétablir le programme de réformes et améliorer l'environnement des affaires ; diriger de manière continue et cohérente la mise en œuvre de solutions pour améliorer l'environnement des affaires ; régler rapidement et complètement les insuffisances et les difficultés des entreprises ; renforcer le suivi et l'évaluation indépendante des résultats de réformes...- VNA

source