Plate-forme chinoise en Mer Orientale: l’UE s’inquiète

L’Union européenne a exprimé vendredi son inquiétude profonde quant à l’escalade de tensions dans la région due aux opérations de forage de la Chine dans la zone économique exclusive du Vietnam en Mer orientale, soulignant qu’elle suivra de près la situation.
L’Union européenne a exprimé vendredi son inquiétude profonde quant à l’escalade de tensions dans la région due aux opérations de forage de la Chine dans la zone économique exclusive du Vietnam en Mer orientale, soulignant qu’elle suivra de près la situation.

Sébastien Brabant, porte-parole adjoint de Catherine Ashton, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré que l’Union européenne s’inquiète profondément des incidents entre la Chine et le Vietnam concernant les activités de la plate-forme de forage chinoise HD 981.

"Nous sommes préoccupés par les récents incidents impliquant la Chine et le Vietnam concernant les mouvements de la plate-forme pétrolière chinoise HD-981", a-t-il indiqué.

"En particulier, l’Union européenne s’inquiète de ce que les actions unilatérales risquent de porter atteinte à l’environnement de sécurité dans la région, comme en témoignent les rapports sur sur les récents accrochages entre les navires chinois et vietnamiens", a souligné le diplomate.

"Nous demandons instamment à toutes les parties concernées de rechercher des solutions pacifiques et coopératives, en conformité avec le droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, et de continuer à assurer la sécurité et la liberté de navigation", a insisté le porte-parole adjoint.

"Nous appelons aussi les parties à prendre des mesures de désescalade et à s’abstenir de toute action unilatérale qui serait préjudiciable à la paix et à la stabilité dans la région. L’Union européenne continuera de suivre de près ces évolutions", a-t-il conclu.

Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Pékin, le ministère chinois des Affaires étrangères a tenté de justifier son installation de la plate-forme de forage HD-981 dans la zone économique exclusive du Vietnam, réitérant sa position sur le soi-disant "sa souveraineté" en Mer Orientale en rejetant la faute au Vietnam.

Or, elle n’a pu donner aucune image justifiant que les navires de patrouille vietnamienne ont mené des agressions contre ses navires. Les représentants du ministère chinois des Affaires étrangères et de la société pétrolière chinoise CNOOC n’ont pas pu répondre aux questions des journalistes étrangers pourquoi ce pays devait avoir recours à 80 bateaux d’escorte pour protéger une simple plate-forme de forage au lieu de trois ou quatre navires comme d’habitude.

Ils ont aussi évité à répondre directement aux questions sur le fait que les navires chinois dont ceux militaires avaient utilisé des canons à eau pour attaquer les navires de patrouille vietnamiens.

Jeudi, le Département d’Etat américain a de nouveau exprimé son inquiétude quant aux agissements chinois et aux tensions en Mer Orientale en imputant la responsabilité à la Chine.

Marie Harf, porte-parole du département d’Etat américain a déclaré que "l’installation par la Chine d’une plate-forme de forage dans les eaux vietnamiennes constitue un acte provocateur et dangereux qui pourrait conduire à d’autres erreurs et rendre plus tendue la situation en Mer Orientale. Ce qui s’est passé et se passe actuellement en Mer Orientale va à l’encontre de ce que les Etats-Unis souhaitent." – VNA

Voir plus