Hanoi (VNA) – Des experts, ainsi que des représentants des ministères et des entreprises ont discuté de la 4e révolution industrielle (Industrie 4.0) et des expériences japonaises, de même qu’avancé des politiques en faveur du Vietnam, lors d’un colloque tenu le 1er mars à Hanoi.

Opportunite pour les entreprises vietnamiennes dans l’ere numerique hinh anh 1Photo: VNA

S’adressant à ce colloque, Nguyên Dinh Cung, directeur de l'Institut central de gestion économique (CIEM), a déclaré que le Vietnam, pays à revenu faible intermédiaire, s'efforce de mettre en œuvre l'industrialisation et la transformation du modèle de croissance. En particulier, la science et la technologie sont toujours considérées comme le facteur le plus important de la croissance économique. Par conséquent, le Vietnam s'est bientôt approché et avait une politique à promouvoir pour rejoindre la 4e révolution industrielle.

Les nouvelles industries de la 4e révolution industrielle seront le principal moteur de la croissance du Vietnam (IoT, médias, économie numérique...) et aideront les autres industries à améliorer leur compétitivité, à augmenter leurs revenus et à développer de nouveaux services, a-t-il fait savoir.

Selon les prévisions, le chiffre d’affaires de l’e-commerce en 2030, devrait atteindre environ 40 milliards de dollars; celui du cloud computing (informatique en nuage) de 2,2 milliards de dollars, celui de l’agriculture intelligente de 1,7 millirads de dollars... Cela montre l’importance de la révolution industrielle dans la croissance économique du Vietnam à l’avenir, a-t-il souligné.

Selon le CIEM, par rapport au scénario de seules réformes économiques (ne mettant pas en œuvre la révolution industrielle 4.0), la révolution industrielle 4.0 pourrait pousser le PIB du Vietnam à augmenter d’entre 28,5 milliards de dollars et 62,1 milliards de dollars, équivalent à une augmentation d’entre 7 et 16% du PIB en 2030, selon chaque scénario (élevé, faible, moyen).

La croissance de la production résultant de la 4e révolution industrielle a créé de nouveaux emplois avec une augmentation nette estimée de 1,3 à 3,1 millions d’emplois.

Toshio Iwamoto, président et directeur exécutif de la société japonaise NTT Data, a souligné que tirer parti de la révolution industrielle 4.0 était le moyen le plus rapide d’amener le pays à la modernité et à la prospérité pour faire du Vietnam un pays industriel moderne dans les meilleurs délais.

Le Vietnam doit créer les meilleures conditions pour encourager les technologies créatives. La mise en œuvre de la stratégie nationale sur la révolution industrielle 4.0 est la solution clé pour la mise en œuvre de la politique de restructuration, de réforme du modèle de croissance et de stratégie de développement socio-économique, a déclaré Toshio Iwamoto.

Selon le représentant du CIEM, la réforme institutionnelle, la transformation de l'appareil d'État en économie numérique sont des conditions préalables à la mise en œuvre de la révolution industrielle 4.0 au Vietnam.

Par conséquent, il est nécessaire de jeter les bases de la 4e révolution industrielle, de transformer la gouvernance de l'État, d'aider les entreprises à participer à cette révolution, de développer l'écosystème de l'innovation et du transfert de technologie, d’attirer les investissements et développer les industries 4,0... -VNA