Ninh Binh (VNA) – La province de Ninh Binh (Nord) recense plus de 5.300 entreprises dont plus de 90% de petites et moyennes entreprises (PME). Celles-ci emploient 80% des travailleurs de toutes composantes économiques et contribuent pour 90% à la valeur à l’exportation locale.
 
Ninh Binh facilite l’acces des PME au financement bancaire hinh anh 1Ninh Binh compte plus de 5.300 entreprises, dont 90% de PME. Photo: CVN

Selon Vu Van Nga, Pdg de la Compagnie générale de semis et d’animaux de reproduction de la province de Ninh Binh, les PME disposent de plusieurs atouts : fonds initial modeste, sphères d’activités diversifiés, plan d’action flexible, structure d’organisation simplifiée… 

Pourtant, leur envergure modeste entrave leur croissance et rend difficile leur accès aux prêts bancaires. Nombreuses en effet sont celles qui rencontrent des difficultés dans la mobilisation de fonds pour la mise en route de nouveaux projets ou pour un élargissement de la production.

Face à cette situation, les autorités provinciales accordent une attention particulière aux mesures de soutien. Concrètement, il s’agit d’aides financières, techniques, judiciaires et en matière de formation professionnelle, pour les aider à renouveler leurs technologies, à améliorer leur productivité et la qualité de leurs produits. Concernant la réforme administrative, le fisc de Ninh Binh a simplifié les procédures d’octroi du code fiscal, de création et d’enregistrement d’entreprises, qui nécessitent désormais deux jours seulement.

Entre 2018 et 2019, plus de 2.000 PME ont accédé aux prêts bancaires à taux d’intérêt raisonnable. Sur le premier trimestre 2020, l’encours total des PME a atteint 14.000 milliards de dôngs, soit 18,8% du montant des prêts.

Ninh Binh insiste également sur l’amélioration de l’environnement des affaires. Elle privilégie toutes les actions permettant d’améliorer son indice de compétitivité provinciale. Il s’agit notamment de la réforme administrative dont la mise en œuvre au sein des organes et secteurs concernés fait l’objet d’un suivi attentif de la part du Comité populaire provincial. Ce dernier a même ouvert un numéro vert pour recevoir les doléances et avis des entreprises. Celles-ci peuvent aussi contacter le Service provincial du plan et de l’investissement. – CVN/VNA