Nguyen Thi Huynh Mai, une femme d’affaires qui revient de loin hinh anh 1Madame Nguyên Thi Huynh Mai. Photo: VOV

Hanoï (VNA) - Nguyên Thi Huynh Mai, 66 ans, figure parmi les femmes d’affaires les plus influentes de la province de Bên Tre (Sud). Spécialisée dans la vente en gros et l’exportation de fruits, son entreprise compte plus de 500 salariés.

Il est difficile d’imaginer que Mme Mai a débuté… dans la rue. Avant 1991, sa famille ne pouvait compter que sur les revenus dérisoires que lui rapportait son petit commerce de riz et de fruits sur le marché de Thoi Lôc.

En 1991, consciente que l’économie vietnamienne commence à s’ouvrir au monde, Mme Mai comprend qu’il faut penser plus grand. Elle décide d’emprunter pour se lancer dans la culture de fruits et de longanes séchées. Très prisées par la clientèle chinoise, les longanes séchées sont un véritable succès commercial et lui permettent d’élargir ses activités. En 1998, son usine de  séchage de fruits et de vente en gros est l’une des plus importantes de la province. 

Lorsque l’engouement pour les longanes séchées a diminué, Mme Mai a l’idée d’exporter les trois fruits les plus emblématiques du delta du Mékong : les durians, les ramboutans et les fruits du dragon. Elle ouvre alors de nouveaux points d’achat dans les provinces de Tiên Giang, Long An, Vinh Long, Dông Nai et Dak Lak et diversifie ses fournisseurs. Son entreprise prospère d’année en année et son chiffre d’affaires passe de 50 milliards de dongs (1,8 million d’euros) à 300 milliards (près de 11 millions d’euros) aujourd’hui.

Mme Mai explique : «La clef de ma réussite, c’est ma bonne réputation commerciale. Je n’ai jamais vendu que des fruits d’une qualité exceptionnelle. C’est la seule façon de fidéliser les consommateurs les plus exigeants.»

Aujourd’hui, son entreprise emploie plus de 500 travailleurs locaux, rémunérés entre 10 et 15 millions de dongs mensuellement (366-550 euros), ce qui est un bon salaire au Vietnam. Généreuse, elle privilégie l’embauche de travailleurs pauvres. 

Mme Mai participe aussi aux différentes activités caritatives de sa province. Chaque année, elle fait don d’un milliard de dongs (36.600 euros) aux autorités de la commune de Son Dinh aux fins de construire des ouvrages d’utilité publique ou d’aider des personnes en difficulté. Récemment, elle a remis 2.000 cadeaux aux handicapés, aux victimes de l’agent orange, aux orphelins ou aux personnes âgées seules.

Huynh Truong Giang, président du Comité populaire de la commune de Son Dinh, affirme : «Huynh Mai répond toujours présente à nos appels de dons en faveur des personnes défavorisées. C’est une femme d’affaires brillante qui participe très significativement au développement local».

Mme Mai explique : « Maintenant que je suis âgée, je demande à mes enfants de prendre le relais. Tant que je le pourrais, j’aiderais les personnes pauvres et vulnérables comme je l’ai été moi-même par le passé. Je veux les aider à changer leur vie».

Cette année, elle a été consacrée parmi les trois meilleurs entrepreneurs seniors de la province de Bên Tre par l’Association des personnes âgées du Vietnam.-VOV/VNA