Jakarta (VNA) - Jusqu'à 192 passagers pourraient être portés disparus après le naufrage d’un ferry dans un lac volcanique en Indonésie, a annoncé mercredi 20 juin l'Agence nationale de recherche et de sauvetage de ce pays.

Des secouristes sur le lac Toba en Indonésie le 20 juin 2018 à la recherche de passagers disparus après le naufrage d'un ferry. Photo : AFP

 

A ce jour, quatre corps ont été récupérés et 18 survivants secourus. Environ 400 secouristes, dont des policiers et soldats militaires, ont été mobilisés pour chercher les personnes portées disparues. Les recherches devraient durer au moins une semaine compte tenu de l’étendue du lac qui remplit le cratère d’un gigantesque volcan. Ce lac, l'un des plus profonds au monde, s’étend sur 1.145 km².

La police avait auparavant tablé sur un nombre de disparus de 178, se fondant sur des signalements de proches. Toutefois, le nombre exact de passagers à bord de l’embarcation en bois d’une capacité de 43 passagers reste inconnu.

Le KM Sinar Bangun a écoulé lundi à 17h30 (heure locale) après avoir quitté le port de Simanindo pour mettre le cap vers Parapat, a annoncé le porte-parole de l'Agence nationale de recherche et de sauvetage de l'Indonésie, Sutopo Purwo Nugroho.

Aucune indication claire n’était disponible sur la raison de l’accident ni sur la présence éventuelle d’étrangers à bord.

Au moment du drame, l’Indonésie à majorité musulmane célébrait la fin du mois du jeûne de ramadan. Des millions d’Indonésiens partent en vacances à cette occasion et nombre d’entre eux se rendent au lac Toba.

Les accidents maritimes sont fréquents en Indonésie où les ferries sont l’un des moyens de locomotion les plus utilisés mais les normes de sécurité laissent à désirer. Un ferry avait coulé près de l’île de Sulawesi en 2015, tuant 78 personnes. En 2009, le naufrage d’un ferry entre Sulawesi et Bornéo avait fait plus de 300 morts. -VNA